Au Tchad, trois officines sur quatre doivent mettre la clé sous la porte ou sont mises en demeure. C’est le résultat alarmant d’un contrôle sanitaire lancé par les autorités tchadiennes dans plus de 300 pharmacies de la capitale. Une première depuis plus de cinq ans.

Le but étant d’assainir le secteur pharmaceutique.

RFI

MaliwebAfrique
Au Tchad, trois officines sur quatre doivent mettre la clé sous la porte ou sont mises en demeure. C'est le résultat alarmant d'un contrôle sanitaire lancé par les autorités tchadiennes dans plus de 300 pharmacies de la capitale. Une première depuis plus de cinq ans. Le but étant d'assainir le...