La coordination nationale de la gestion de la riposte au COVID-19 au Togo a estimé mercredi que la prise en charge à domicile des patients contaminés constituait l’une des sources de la propagation du nouveau coronavirus dans le pays.

Le coordonnateur national, Djibril Mohaman, a ainsi demandé la fin de cette forme de prise en charge dans une lettre adressée aux préfets et aux présidents des comités locaux de gestion de la riposte au COVID-19.

“Face à cette situation inquiétante et afin de limiter la propagation de cette pandémie dans notre pays, j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir prendre toutes les dispositions pour mettre fin à la prise en charge des patients atteints de COVID-19 à domicile”, a-t-il écrit.

Le Pr Mohaman cite, entre autres causes de cet échec, “le non-respect des consignes de confinement par les patients, le non-suivi des patients à domicile, la prise en charge à domicile de patients ne remplissant par les critères d’éligibilité”.

Il a aussi déploré l’augmentation des cas de contamination ces derniers jours et l’apparition de foyers dans une école et une entreprise, notant que le service de réanimation du CHR-Lomé Commune était “presque plein”. Et de lancer un nouvel appel aux écoles et entreprises pour faire respecter les mesures barrières.

A ce jour, le Togo a enregistré 6.548 cas d’infection, soit 1.019 cas actifs, 5.447 guérisons et 82 décès depuis la détection du premier cas le 6 mars 2020.

Source: Xinhua

MaliwebAfriqueSanté
La coordination nationale de la gestion de la riposte au COVID-19 au Togo a estimé mercredi que la prise en charge à domicile des patients contaminés constituait l'une des sources de la propagation du nouveau coronavirus dans le pays. Le coordonnateur national, Djibril Mohaman, a ainsi demandé la fin de...