L’opposition togolaise a bouclé jeudi trois jours consécutifs de manifestations de rue.

Manifestation marche violence affrontement foule togo lome opposition constitution

Les opposants du Togo exigent le retour à la Constitution de 1992 et la démission du président Faure Gnassingbé.

Selon les chiffres fournis par le ministre togolais de la sécurité, la marche a rassemblé 13 500 personnes à Lomé la capitale.

Lors des précédentes manifestations de l’opposition des décès et des blessés graves. Il y a eu aussi de dégâts matériels enregistrés.

Le ministre de la sécurité s’est plutôt félicité du climat pacifique qui a caractérisé les manifestations.

Selon l’opposition, ces manifestations ont démontré que les violences des précédentes marches sont plutôt imputables au pouvoir.

BBC

MaliwebAfrique
L'opposition togolaise a bouclé jeudi trois jours consécutifs de manifestations de rue. Les opposants du Togo exigent le retour à la Constitution de 1992 et la démission du président Faure Gnassingbé. Selon les chiffres fournis par le ministre togolais de la sécurité, la marche a rassemblé 13 500 personnes à Lomé...