Selon une enquête menée par « Le Monde et The Guardian », le religieux de 71 ans est l’un des six Togolais identifiés pour l’instant à avoir été ciblés par un logiciel espion très sophistiqué dénommé Pegasus.

 

Ce sont les premiers cas connus impliquant des membres du clergé.L’année dernière, le service de messagerie WhatsApp a déclaré que 1400 personnes dans le monde – y compris des militants des droits de l’homme – étaient écoutées grâce à un logiciel espion fabriqué en Israël.

Une enquête menée par « Le Monde et The Guardian », a révélé que Mgr Benoît Alowonou et cinq autres personnes, des religieux catholiques, des militants de la société civile et des opposants politiques avaient été espionnés via leurs téléphones portables.

Les commanditaires de cet espionnage ne sont pas connus pour l’instant, mais il n’est pas surprenant que certaines des victimes pointent directement du doigt leur gouvernement.

La société israélienne qui produit le logiciel d’espionnage admet qu’elle vend le produit aux gouvernements du monde entier, mais affirme qu’ils ne sont censés l’utiliser que pour surveiller des criminels et des terroristes.

BBC Afrique

MaliwebAfrique
Selon une enquête menée par « Le Monde et The Guardian », le religieux de 71 ans est l’un des six Togolais identifiés pour l’instant à avoir été ciblés par un logiciel espion très sophistiqué dénommé Pegasus.   Ce sont les premiers cas connus impliquant des membres du clergé.L’année dernière, le service de...