En Tunisie, l’ONG international de défense des journalistes, Reporters sans frontières s’est prononcé mardi sur les multiples exactions commises sur les journalistes tunisiens dans l’exercice de leur fonction.

RSF a relevé une forte augmentation des cas de harcèlement et d’intimidation des confrères par l’Etat tunisien.

Reporters sans frontières indexe tout d’abord le parti Ennahda membre de la coalition au pouvoir qui a menacé de poursuites judiciaires plusieurs médias nationaux.

La semaine dernière en effet, le pouvoir exécutif d’Ennahda a menacé de poursuivre des organisations de médias et des journalistes accusés d’avoir participé à ce qu’il qualifie de «campagne de dénigrement» visant à discréditer ses membres.

Reporters sans frontières, estime que la décision du parti Ennahda constitue une menace sérieuse pour la liberté de la presse en Tunisie.

BBC

MaliwebAfrique
En Tunisie, l'ONG international de défense des journalistes, Reporters sans frontières s'est prononcé mardi sur les multiples exactions commises sur les journalistes tunisiens dans l'exercice de leur fonction. RSF a relevé une forte augmentation des cas de harcèlement et d'intimidation des confrères par l'Etat tunisien. Reporters sans frontières indexe tout d'abord...