Selon le Bulletin mensuel des statistiques de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest(BCEAO), sur la base des données officielles, le taux d’inflation s’est établi, en glissement annuel, à 1,0% à fin septembre 2018 contre 0,9% enregistré le mois précédent.

Cette légère accélération du rythme de progression du niveau général des prix est imprimée par la composante « Ameublement », dont la contribution à l’inflation totale est ressortie à +0,1 point de pourcentage à fin septembre 2018 contre -0,1 point de pourcentage un mois plus tôt, en ligne avec le renchérissement des articles d’ameublement en Côte d’Ivoire (+6,6%).
La hausse du niveau général des prix à la consommation traduit également les évolutions relevées au niveau des composantes « Alimentaire » (+0,3 point de pourcentage) et « Transport » (+0,2 point de pourcentage).
L’augmentation des prix des produits alimentaires s’explique principalement par le renchérissement des céréales dans certains pays sahéliens (Burkina et Mali notamment), en rapport avec un approvisionnement insuffisant des marchés.
S’agissant de la composante «Transport», son évolution est imputable à l’ajustement à la hausse des prix des carburants au Bénin, en Côte d’Ivoire et au Togo, couplé au renchérissement des services de transport au Niger.

Pathé TOURE

Lejecom

MaliwebAfrique
Selon le Bulletin mensuel des statistiques de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest(BCEAO), sur la base des données officielles, le taux d'inflation s'est établi, en glissement annuel, à 1,0% à fin septembre 2018 contre 0,9% enregistré le mois précédent. Cette légère accélération du rythme de progression du...