L’Uemoa compte 6 réseaux monétiques d’émission en 2018, dont 4 réseaux majeurs.

 

Selon la Bceao qui donne l’information, il s’agit du réseau privé des banques, qui traite 70,67% du volume et 64,07% de la valeur des opérations totales. «Le réseau Visa concentre 14,32% du volume et 22,56% de la valeur des transactions monétiques.

En troisième position, le Gim-Uemoa traite 13,11% du nombre et 11% de la valeur totale des opérations réalisées.
Enfin, MasterCard affiche une part de 1,67% en volume et de 2,17% en valeur. Les 2 derniers réseaux UNIONPAY et American Express détiennent moins de 1% de part de marché sur la période visée », informe la Bceao dans sa publication  «Rapport annuel sur la monétique régionale dans l’UEMOA – 2018 ».

Elle explique que les transactions privées sont celles réalisées par les banques sur leur propre réseau. «Ces entités traitent plus de la moitié des opérations de l’Union, à savoir 67 201 723 transactions pour une valeur de 6 489 milliards de FCFA, pour l’année 2018 », révèle la Bceao.

A fin 2018, ajoute l’institution, le réseau du Gim-Uemoa a traité 12 627 206 transactions pour un montant de 1 116 milliards de FCFA.

Le réseau de Visa a enregistré 13 615 221 transactions pour une valeur de 2 292 milliards de FCFA, au titre de l’année 2018.

Quant à MasterCard, elle a géré 1 590 916 opérations pour un total de 220 milliards de FCFA, en 2018.

La Bceao précise que la Côte d’Ivoire, le Sénégal et le Burkina sont les trois pays à concentrer le plus grand nombre de cartes et de terminaux de paiement, au titre de l’année 2018.

La Côte d’Ivoire a traité 33,7% et 53,6%, respectivement, en volume et en valeur des transactions totales de l’Union, soit l’équivalent de 31 millions de transactions pour un montant de 5 430 milliards de francs CFA.

Au Sénégal, au cours de la même période, 18 millions de transactions ont été enregistrées pour une valeur de 1 809 milliards de FCFA.

Au Burkina, le montant total des opérations effectuées, s’élève à 833 milliards de FCFA, équivalant à 13 millions de transactions.

La Côte d’Ivoire effectue le montant le plus élevé des retraits moyens dans l’UEMOA équivalant environ 180 000 FCFA, contrairement au Bénin où le montant s’établit à 56 500 FCFA.

Adou FAYE

Lejecom

MaliwebAfriqueEconomie
L’Uemoa compte 6 réseaux monétiques d’émission en 2018, dont 4 réseaux majeurs.   Selon la Bceao qui donne l’information, il s’agit du réseau privé des banques, qui traite 70,67% du volume et 64,07% de la valeur des opérations totales. «Le réseau Visa concentre 14,32% du volume et 22,56% de la valeur...