Un casque bleu du contingent gabonais de la Minusca est arrêté ce vendredi 13 avril en après-midi, pour vente illicite de munitions de guerre. Le soldat de la paix tentait de vendre des munitions aux autodéfenses du Km5 au 3ème arrondissement de Bangui; rapporte le site du Réseau des journalistes pour les droits de l’homme (RJDH).

Selon nos confrères centrafricains, le casque bleu aurait été arrêté alors qu’il tentait de rejoindre le km5 à bord d’une moto-taxi. « La gendarmerie a mis des check-points à toutes les entrées du 3ème arrondissement. Nos éléments ont été alertés par la bagarre entre le chauffeur de la moto qui transportait ce casque bleu. C’est sur le coup que nous avons su qu’il avait des munitions sur lui», leur a expliqué une source qui a requis l’anonymat.

Un membre de la Direction générale de la gendarmerie, a confié que le soldat de la paix a été appréhendé en possession d’un «paquet qui ferait plus de 1.100 munitions. C’est une caissette», a-t-il précisé. «C’est un homme qui a été arrêté avec les munitions que vous voyez. Une enquête est en cours et je ne peux vous dire plus parce que vous savez, nous avons une convention avec la Minusca sur des cas pareils», a-t-il confié au RJDH.

Plusieurs membres du gouvernement centrafricain se sont rendus sur les lieux, notamment le ministre de la Sécurité publique et celui des Affaires Étrangères. Côté Minusca, «le directeur de la communication stratégique contacté par nos confrères du RJDH s’est dit surpris par l’information dont il n’avait pas visiblement connaissance. Le porte-parole de la mission onusienne a lui aussi promis», revenir vers nos confrères du RJDH.

Cette arrestation vient confirmer, selon le RJDH les soupçons de vente des munitions et armes de guerre par des casques bleus qui pèsent sur la Minusca depuis plusieurs mois. Pour rappel, poursuit-il, «en octobre dernier, lors de sa visite à Bangui, le Secrétaire général des Nations-Unies Antonio Guterres a été interpellé sur la question par des parlementaires».

Cette arrestation du casque bleu gabonais pour vente illicite de munitions intervient au moment où Jean-Pierre Lacroix, Secrétaire Général adjoint de Nations-Unions, patron des casques bleus est en visite en République Centrafricaine.

 

Source: gabonmediatime.

MaliwebAfrique
Un casque bleu du contingent gabonais de la Minusca est arrêté ce vendredi 13 avril en après-midi, pour vente illicite de munitions de guerre. Le soldat de la paix tentait de vendre des munitions aux autodéfenses du Km5 au 3ème arrondissement de Bangui; rapporte le site du Réseau des...