Le député de Facobly (Ouest ivoirien), par ailleurs, candidat aux élections régionales dans le Guémon ( Ouest ivoirien), Évariste Méambly a été empêché mardi à Abidjan par la police, d’animer une conférence de presse au siège de Totem Communication, une agence de communication sise à Angré ( Est d’Abidjan).

Devant plusieurs journalistes locaux et internationaux déjà sur place pour assister à cette conférence, des éléments de la police ivoirienne lui ont opposé un refus catégorique d’accéder à l’enceinte de cette structure.Un gros cafouillage entre policiers, journalistes et membres de la délégation du parlementaire a suivi.

M. Méambly qui est le président sortant du conseil régional de cette région où les élections ont été invalidées par la Commission électorale indépendante (CEI), entendait à travers cette conférence, révéler à la presse, sa part de vérité sur les arguments « d’incohérences » avancés par l’institution électorale pour invalider le scrutin régional dans cette localité.

« Ne vous laissez pas instrumentaliser par les politiques. Qu’est-ce que la police vient chercher dans une conférence de presse ? », s’est offusqué M. Méambly qui s’est vu interdire l’accès au siège de cette agence malgré ses supplications.

Pour l’heure, les raisons qui motivent ce refus à M. Méambly d’animer sa conférence de presse ne sont pas officiellement connues. Les résultats des élections régionales ivoiriennes du 13 octobre dernier ont été annulés par la CEI dans le département de Facobly en raison « d’incohérences observées ».

Le scrutin sera repris dans cette localité dans un délai de mois, selon l’institution électorale ivoirienne.

 

MaliwebAfriqueInsolite
Le député de Facobly (Ouest ivoirien), par ailleurs, candidat aux élections régionales dans le Guémon ( Ouest ivoirien), Évariste Méambly a été empêché mardi à Abidjan par la police, d’animer une conférence de presse au siège de Totem Communication, une agence de communication sise à Angré ( Est d’Abidjan). Devant...