Virus Ebola : le bilan s’alourdit en Guinée

09/04/2014 19:27

Le virus Ebola prend de l’ampleur. Le dernier bilan de l’épidémie en Guinée est accablant : l’Organisation Mondiale de la Santé a enregistré 157 cas suspects dans le pays et 111 en sont décédés. Le Docteur Keiji Fukuda, directeur adjoint de l’OMS a affirmé que l’épidémie de fièvre est « l’une des plus graves jamais enregistrées ».

 

virus maladie ebola

 

La souche du virus qui frappe le pays depuis maintenant plus de deux mois est la plus dangereuse. « La souche Zaïre tue environ 90% des patients contaminés » selon Médecins sans frontières. Les associations et le gouvernement sont désormais pris dans une course contre la montre pour enrayer l’expansion du virus. Le ministère de la santé demande « aux populations de garder le calme et la sérénité ».

Les pays frontaliers ont eux aussi pris des mesures de sécurité et d’hygiène car le virus semble s’être propagé rapidement. Au Libéria, 21 cas suspects ont été recensés, dont 10 décès. Au Sierra Leone, 2 suspicions d’Ebola chez des personnes venues de Guinée ont été signalées mais n’ont cependant pas été encore confirmées officiellement. Au Mali également, 9 suspicions ont été enregistrées.

« Il s’agit de l’une des épidémies les plus effrayantes à laquelle nous sommes confrontés » a ajouté le docteur Fukuda. La maladie est apparue il y a quarante ans mais « cette partie de l’Afrique de l’Ouest n’a jamais connu d’Ebola auparavant, ce qui crée des difficultés dans les mesures de contrôle. Il est essentiel de communiquer pour éviter que les rumeurs alimentent la peur ». Le ministère de la santé, en collaboration avec ses partenaires a ainsi pris les mesures adéquates en instaurant le traitement gratuit de tous les malades dans les centres d’isolement et en augmentant les conseils et informations à la population concernant les mesures d’hygiène.

Le virus Ebola est une fièvre hémorragique foudroyante et aucun vaccin ni traitement n’est encore connu à ce jour. Il a été identifié pour la première fois dans les années 1970 dans les régions de la République démocratique du Congo. Les épidémies les plus violentes ont affiché un taux de mortalité de plus de 90%. La plus mortelle enregistrée par l’histoire reste l’épidémie en Ouganda de l’an 2000 : 425 cas avaient alors été enregistrés et la moitié avaient été fatals.

Plusieurs pays ont mis en place des « barrages » sanitaires, comme la Côte d’Ivoire qui, par le passé, a déjà été ravagée par le virus et qui redouble d’attention. Les pays d’Afrique du nord, bien qu’aucun ne soit touché, ont activé un plan de surveillance. En France, la ministre Marisol Touraine a annoncé le 2 avril dernier avoir mis en place une « vigilance accrue ». Bien qu’il n’y ait encore aucune raison de s’inquiéter, le professeur Denis Malvy, du service des maladies infectieuses et tropicales au CHU de Bordeaux rapporte cependant, lors d’une interview pour l’Express, qu’il est tout de même possible d’avoir des cas d’importations si une personne ramène le virus de l’un des pays touchés. Car la France présente des liens forts avec ce pays francophone.

Article Aleteia

Comments are closed

Other News

  • Société

    Processus de la paix : QUI MIEUX QUE LES FEMMES

    Au cœur du conflit malgré elles, les femmes peuvent jouer un rôle actif dans le processus de réconciliation en participant pleinement aux débats Qui est mieux placée qu’une épouse, une mère, une sœur pour sensibiliser et véhiculer le message de paix et de réconciliation dans un pays de post crise comme le nôtre ? Les femmes d’une manière générale ont un rôle décisif dans la promotion de la tolérance et de la non-violence. Pourtant malgré le fait qu’elles soient les premières […]

    Read more →
  • Politique

    Le général de division Sada Samaké : Un ministre de l’Intérieur et de la Sécurité défaillant

    L’état actuel de la sécurité à Bamako et dans les grandes villes du pays cache mal une réalité bien triste : celle d’un ministre incapable d’élaborer un plan de sécurité et de faire régner l’ordre et la discipline dans les rangs des forces de sécurité. Les attaques à main armée à longueur de journée pour les motos « Jakarta » et les dissensions syndicales en sont des illustrations. L’action du général Sada Samaké à la tête du ministère de l’Intérieur et de la […]

    Read more →
  • Nord-Mali

    Opération retour des déplacés du nord : Plus de 700 personnes ont pris le chemin du Nord

    Le 3e convoi de l’opération retour volontaire des personnes déplacées du Nord de Bamako a pris le départ hier sur l’esplanade du stade du 26-Mars à destination de Gao et Tombouctou. Cette opération concerne plus de 242 ménages, soit 794 personnes. Le coût est estimé à plus de 31 millions de F CFA. A quelques encablures de la rentrée scolaire le 7 octobre prochain, le ministère de l’Action humanitaire et de la Reconstruction du Nord vient de renouer avec son […]

    Read more →
  • Société

    Syndicats : Le préavis grève de l’UNTM déposé ce matin

    Après l’échec des négociations la semaine dernière, l’Union nationale des travailleurs du Mali dépose ce vendredi un nouveau préavis de grève de 48 h qui prend effet dans 15 jours. L’information émane d’un membre influent du bureau national de l’Union nationale des travailleurs du Mali : l’UNTM, face à l’impuissance du gouvernement à satisfaire ses doléances, dépose ce matin un nouveau préavis de grève de 48 h. « Après le dépôt de cette grève si dans 15 jours il y a […]

    Read more →
  • Editorial Education

    En un mot : L’école des riches et l’école des pauvres

    Officiellement, la rentrée des classes est prévue pour le 7 octobre prochain. C’est du moins pour les pauvres et les enfants des pauvres car depuis deux semaines, ceux qui ont accès aux caisses publiques et aux marchés publics ont ouvert les portes des écoles à leurs rejetons pour qu’ils prennent de l’avance. Ce mépris des décisions du gouvernement, qui n’émeut plus personne même au ministère de l’Education, est le propre des décideurs eux-mêmes qui ont tous abandonné l’école aux pauvres. Cette attitude qui ferait […]

    Read more →
  • Politique

    Spécial 22 septembre2014: Grands chantiers : LES PISTES DU DECOLLAGE

    L’élection du président de la République Ibrahim Boubacar Keita, il y a un an, à la tête du pays a été accueillie avec un immense espoir par les Maliens. C’est peu de dire qu’il était attendu sur les chantiers de la stabilisation et de la relance du pays. Tâche herculéenne. Car il a hérité d’un pays au bord du chaos. Un Etat pas très loin de l’effondrement. Des citoyens profondément divisés pendant que l’islamisme guerrier menaçait notre souveraineté nationale. En […]

    Read more →
  • Nord-Mali

    Reconstruction du Nord : « PLAN MARSHALL » POUR LES INFRASTRUCTURES PUBLIQUES

    Ce projet colossal vise la réhabilitation et la reconstruction des infrastructures endommagées ainsi que la redynamisation rapide de l’administration L’autocitation est un art délicat. Mais nous avons déjà écrit plusieurs fois, avant même la présidentielle de 2013, que la reconstruction et la réhabilitation des Régions du Nord seront des chantiers prioritaires du nouveau président de la République. Cet enjeu majeur s’impose comme une évidence puisqu’elle il était formulé dans les premières lignes du Plan de relance durable (PRED), présenté à […]

    Read more →
  • Nord-Mali

    Paix et réconciliation : LA DYNAMIQUE DU DIALOGUE A PRIS SON ELAN »

    Les négociations en cours à Alger sont les résultats d’un travail méthodique de préparation des esprits à des accords concertés pour une paix durable « Le dialogue est l’arme des forts et non des faibles. C’est l’arme de ceux qui font passer les problèmes généraux avant les problèmes particuliers, avant les questions d’amour propre. Dans la recherche de la paix, la vraie paix, on ne doit pas hésiter un seul instant à recourir avec obstination au dialogue», disait justement feu le […]

    Read more →