Virus Ebola : le bilan s’alourdit en Guinée

09/04/2014 19:27

Le virus Ebola prend de l’ampleur. Le dernier bilan de l’épidémie en Guinée est accablant : l’Organisation Mondiale de la Santé a enregistré 157 cas suspects dans le pays et 111 en sont décédés. Le Docteur Keiji Fukuda, directeur adjoint de l’OMS a affirmé que l’épidémie de fièvre est « l’une des plus graves jamais enregistrées ».

 

virus maladie ebola

 

La souche du virus qui frappe le pays depuis maintenant plus de deux mois est la plus dangereuse. « La souche Zaïre tue environ 90% des patients contaminés » selon Médecins sans frontières. Les associations et le gouvernement sont désormais pris dans une course contre la montre pour enrayer l’expansion du virus. Le ministère de la santé demande « aux populations de garder le calme et la sérénité ».

Les pays frontaliers ont eux aussi pris des mesures de sécurité et d’hygiène car le virus semble s’être propagé rapidement. Au Libéria, 21 cas suspects ont été recensés, dont 10 décès. Au Sierra Leone, 2 suspicions d’Ebola chez des personnes venues de Guinée ont été signalées mais n’ont cependant pas été encore confirmées officiellement. Au Mali également, 9 suspicions ont été enregistrées.

« Il s’agit de l’une des épidémies les plus effrayantes à laquelle nous sommes confrontés » a ajouté le docteur Fukuda. La maladie est apparue il y a quarante ans mais « cette partie de l’Afrique de l’Ouest n’a jamais connu d’Ebola auparavant, ce qui crée des difficultés dans les mesures de contrôle. Il est essentiel de communiquer pour éviter que les rumeurs alimentent la peur ». Le ministère de la santé, en collaboration avec ses partenaires a ainsi pris les mesures adéquates en instaurant le traitement gratuit de tous les malades dans les centres d’isolement et en augmentant les conseils et informations à la population concernant les mesures d’hygiène.

Le virus Ebola est une fièvre hémorragique foudroyante et aucun vaccin ni traitement n’est encore connu à ce jour. Il a été identifié pour la première fois dans les années 1970 dans les régions de la République démocratique du Congo. Les épidémies les plus violentes ont affiché un taux de mortalité de plus de 90%. La plus mortelle enregistrée par l’histoire reste l’épidémie en Ouganda de l’an 2000 : 425 cas avaient alors été enregistrés et la moitié avaient été fatals.

Plusieurs pays ont mis en place des « barrages » sanitaires, comme la Côte d’Ivoire qui, par le passé, a déjà été ravagée par le virus et qui redouble d’attention. Les pays d’Afrique du nord, bien qu’aucun ne soit touché, ont activé un plan de surveillance. En France, la ministre Marisol Touraine a annoncé le 2 avril dernier avoir mis en place une « vigilance accrue ». Bien qu’il n’y ait encore aucune raison de s’inquiéter, le professeur Denis Malvy, du service des maladies infectieuses et tropicales au CHU de Bordeaux rapporte cependant, lors d’une interview pour l’Express, qu’il est tout de même possible d’avoir des cas d’importations si une personne ramène le virus de l’un des pays touchés. Car la France présente des liens forts avec ce pays francophone.

Article Aleteia

Comments are closed

Other News

  • Crise malienne

    Mali : pas de contact direct à Alger

    Les négociations ouvertes le 16 juillet à Alger, en vue du règlement de la crise politique malienne, se déroulent sans rencontre directe des représentants du gouvernement malien avec ceux des groupes armés du nord, selon le correspondant de la BBC dans la capitale algérienne.       Samedi, la concertation a abouti, selon le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, sur « un accord de principe concernant la méthodologie et les questions à négocier en priorité » en août prochain. Les […]

    Read more →
  • Nord-Mali

    Annonce à Paris du lancement de la première chaine de télévision touarègue

    Il a été annoncé, dans la capitale française Paris, la naissance de la première chaine de télévision touarègue du nom « Toumast » ou « culture » qui cherche, selon les initiateurs de ce projet, à « corriger l’image ambiante » qu’on des Touaregs.     La chaine qui diffuse en arabe, en français et en tamazight, est dirigée par le journaliste touareg Akla Chaka qui travaillait comme producteur de films documentaires. Il a indiqué, dans une déclaration de presse, que […]

    Read more →
  • Politique

    Session politique de la revue 2013 du CSCRP 2012-2017 : L’engagement ferme des partenaires

    Le volet politique de la revue 2013 du Cadre Stratégique pour la Croissance et la Réduction de la Pauvreté (CSCRP 2012-2017) a eu lieu, le 15 juillet 2014 dans l’après midi, au Centre International des Conférence de Bamako.     L’objectif de la revue était de donner une appréciation de la mise en œuvre des politiques et stratégies gouvernementales de croissance et de réduction de la pauvreté. Ainsi, les partenaires internationaux ont pris l’engagement d’accompagner notre pays pour atteindre les […]

    Read more →
  • Crise malienne

    La laïcité, facteur de paix

    La laïcité est une conception, une attitude ou une action qui accorde à chacun le droit et la liberté d’exister, de penser, de s’exprimer, de manifester mais en conformité avec l’ordre public. Elle comporte plusieurs aspects dont ceux religieux, culturels et juridiques.       Toutes les grandes religions monothéistes sont d’avis pour reconnaître l’origine unique de l’espèce humaine universelle, en dépit de certaines thèses racistes qui la contestent (sans arguments consistants, mais surtout pour soutenir des intérêts égoïstes comme […]

    Read more →
  • Société

    Que ceux qui n’aiment pas le Mali levent le doigt !

    Le processus de paix au Mali fait penser à un conseil de classe où les délégués des élèves sont mystérieusement tombés malades et se sont fait remplacer par les cancres, les mauvais élèves, ceux qui traînent au dernier rang et qui passent leur journée à envoyer des boulettes dans le dos de leurs petits camarades.     Le problème c’est que les boulettes, à la table des négociations, peuvent tuer. Le représentant du gouvernement malien, ou devrait-on dire le directeur […]

    Read more →
  • Crise malienne

    Alger : la coordination (MNLA, HCUA, MAA) rejette le caractère laïc de l’Etat malien

    Le dialogue, à peine débuté le 16 juillet à Alger, se révèle déjà impossible entre le gouvernement et les groupes armés. Selon nos sources, en plus de s’opposer à l’implication d’autres mouvements dans les pourparlers d’Alger, la coordination (MNLA, HCUA, MAA) refuserait également de reconnaitre le caractère laïc de l’Etat malien.     Ces points ont constitué les principales sources de blocage des discussions de la journée du lundi. Dans les faits, il s’agissait pour les parties de valider la […]

    Read more →
  • Crise malienne

    Dialogue inclusif inter-Malien à Alger: Vers l’adoption d’une feuille de route consensuelle

    Les pourparlers maliens qui visent dans un premier temps l’adoption d’une feuille de route consensuelle entre les parties maliennes se poursuivent à Alger depuis le lancement officiel du dialogue inclusif, le mercredi 16 juillet 2014. C’est à l’issue de l’élaboration probable de la feuille de route qui doit contenir la méthodologie de travail que le vif du sujet, c’est-à-dire les questions de fond relatives à la crise malienne, seront évoquées au cours du dialogue inclusif.   Les différents protagonistes du […]

    Read more →
  • Nord-Mali

    Nord du Mali: pendant les débats, les négociateurs cohabitent à Alger

    En Algérie, au 6e jour des discussions entre groupes armés maliens et autorités de Bamako, il est toujours impossible de mettre la coalition du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et les groupes dissidents autour de la même table.     Difficile d’avancer sur la création du cadre des négociations. Pourtant, les représentants de la communauté internationale, les ministres maliens, et les groupes armés doivent vivre côte à côte dans une capitale rythmée par le ramadan, ce qui crée […]

    Read more →