ASSIMI GOITA, de l’enfance jusqu’au coup d’Etat : Qui est le nouvel homme fort du Mali ?
Agé de 37 ans, Assimi Goita est le nouvel homme fort du Mali depuis la démission, le 18 août 2020, du Président Ibrahim Boubacar Keita. Qui est donc ce jeune officier qui a pris la présidence du Comité national pour le Salut du Peuple ?
Troisième enfant d’une famille modeste de neuf (9) personnes, Assimi Goita a fait un parcours scolaire sans faute du Prytanée militaire de Kati à l’Ecole militaire inter arme à Koulikoro. Cet éternel premier de classe a son nom gravé sur plusieurs tableaux d’honneur notamment à l’Emia de Koulikoro où réside sa grande famille.
Il a trois jeunes frères et une petite sœur, tous militaires. Assimi est le plus gradé de la famille. Ce qui ne lui empêche pas de rester à l’écoute de ses frères et sœurs non militaires.
Issu de la promotion Mamadou Coulibaly en 1998, l’enfant de Koulikoro a choisi l’armée de terre spécialité Armes blindées et cavalerie. Après sa sortie de l’Emia, il est affecté au 134ème Escadron de reconnaissance à Gao en 2002 où il restera 3 ans. Ensuite, il rejoindra en 2005 le 123ème escadron à Kidal jusqu’à 2008. Une période chaude avec la rébellion menée par Ibrahim Ag Bahanga, lequel multipliait les violations et de nombreuses attaques contre les convois de l’armée. Assimi Goita et ses hommes étaient là pour tenir tête à ce chef de rebelle. Connu pour sa rigueur militaire, le jeune officier se voit confier encore une nouvelle tache lourde dans le grand nord. A partir de 2008, il est nommé commandant du groupement tactique N3 dans le cadre de la lutte contre le groupe armée terroriste et les narco trafiquants qui écument les frontières Mali Algérie jusqu’en 2010.
De 2011 à 2013, il commande la deuxième compagnie de soutient puis le 37ème régiment de transport. Il a servi Ménaka ; Kidal, Tombouctou, Gao pendant des périodes chaudes. En 2015, il est détaché en qualité de coordinateur des opérations spéciales auprès du ministère de la défense et de la sécurité suite à l’attaque terroriste de l’hôtel Radisson Blue. Depuis la fin de ses études militaires, il n’a jamais un an plein à Bamako, nous confie une de ses connaissances.
Sur le plan formation à l’extérieur, il est diplômé de l’école d’application du train en 2005, du cours de capitaine en Allemagne 2008. Il a été engagé en opération au Darfour. En 2015, il a fait l’école d’Etat major au Gabon puis du cours d’opérations spéciales contre le terrorisme à Garmich (Allemagne) du cours des forces d’opération spéciales à Floride aux USA. Sa bravoure militaire lui valu des médailles suivantes : la croix et de la valeur militaire, la médaille du mérite militaire, la médaille commémorative de campagne, la médaille de la défense française en or et la médaille des Nations Unies au Darfour.
Jusqu’au coup d’Etat le colonel, Assimi Goita est le commandant du bataillon autonome des forces spéciales et du centre d’aguerrissement. Et cela depuis juillet 2018.
Sur le plan de formation académique, le Président du CNSP est présenté comme un élève brillant. De la 1ère année jusqu’à l’Ecole Inter-militaire inter-arme, il était premier de classe.
Seydou Fofana est le professeur de la 6ème année du Colonel Goita. Il ne tarit pas d’éloges à l’égard de son ancien élève. « En 6ème année dans ma classe, il était 1er de la classe. Il était un élève brillant, très posé et respectueux. Il ne parlait pas beaucoup », témoigne-t-il. Ses anciens camarades de la cité de Meguetan reconnaissent le mérite de l’homme. « Nous avons la 3ème année ensemble. Assimi Goita était le 1er de notre classe. C’est après le CEP il est admis au concours d’entrée au prytanée militaire de Kati », nous confie Sékou Kouyaté.
Simple, humble, voire timide, Assimi Goita voue un grand respect à l’endroit de ses semblables. Son ancien professeur Seydou Fofana communément appelé « Monsieur Seydou » raconte : « Un jour lorsque j’étais parti à l’hôpital de Kati pour un problème neurologique, mon ancien élève Assimi Goita était passé. Quand il m’a vu devant la porte de l’hôpital, il a fait un demi-tour pour venir me saluer avec tout le respect. Ce jour, j’étais fier de lui mais aussi de voir un de mes élèves au grade officier de l’armée malienne »
D’après un membre de sa famille, il n’a jamais dit non à son père. Et surtout quand il va en mission au grand nord, il est toujours venu demander la bénédiction de ses parents à Koulikoro d’où réside son père Capitaine à la retraite Bacary Goita.
Il est très populaire au sein de l’Armée surtout auprès des hommes de rang. Sa rigueur dans le management des hommes est sans reproche. Le Président du CNSP a combattu au même moment au nord avec deux de ses frères de sang. Une chose très rare. Face aux demandes d’user de son influence pour éloigner ses frères de la ligne du front, il a apposé une fin de non recevoir. Pour lui, on incorpore à l’armée pour servir la patrie au prix du sang.
Marié, il est père de trois enfants. Le Président du CNSP est passionné du sport (football) et la lecture.
Modibo L Fofana
Source: Koulikoro
MaliwebBiographie
ASSIMI GOITA, de l’enfance jusqu’au coup d’Etat : Qui est le nouvel homme fort du Mali ? Agé de 37 ans, Assimi Goita est le nouvel homme fort du Mali depuis la démission, le 18 août 2020, du Président Ibrahim Boubacar Keita. Qui est donc ce jeune officier qui a...