Décédé ce dimanche 16 janvier 2022 à son domicile à Bamako à l’âge de 76 ans, l’ex-président Ibrahim Boubacar Keïta, dit “IBK” a dirigé le Mali du 4 septembre 2013 au 18 août 2020.

Né le 29 janvier 1945 à Koutiala, dans la région de Sikasso, le président IBK a fait ses études supérieures à la faculté des lettres de l’université de Dakar puis à l’université Panthéon-Sorbonne et à l’Institut d’histoire des relations internationales contemporaines (IHRIC).

Titulaire d’une maîtrise d’histoire et d’un diplôme d’études approfondies en politique et relations internationales, l’ancien président IBK a été chargé de recherches au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et enseignant des systèmes politiques du tiers monde au centre Pierre-Mendès-France, l’annexe de l’université Paris-1 Panthéon-Sorbonne.

De retour au Mali, il devient conseiller technique principal du Fonds européen de développement (FED), chargé de la mise en œuvre du premier programme de micro-réalisations par la Communauté économique européenne au Mali. Il a été ensuite directeur-représentant de Terre des Hommes France (TDHF), ONG française et internationale pour le Mali, le Burkina Faso et le Niger.

Militant de l’Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice (ADEMA-PASJ), Ibrahim Boubacar Keïta, après la chute de Moussa Traoré en 1991, a été le directeur adjoint de la campagne du candidat Alpha Oumar Konaré pour l’élection présidentielle de 1992.

Une fois, le nouveau président Alpha Oumar Konaré le nomme, en juin 1992, conseiller diplomatique et porte-parole du président de la République du Mali. En novembre 1992, il est nommé ambassadeur du Mali auprès de la Côte d’Ivoire, du Gabon, du Burkina Faso et du Niger.

En novembre 1993, il devient ministre des Affaires étrangères, des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine.

Quelques mois plus tard, le 4 février 1994, le président Alpha Oumar Konaré le nomme Premier ministre. Il occupe cette fonction jusqu’en février 2000 et préside l’ADEMA-PASJ. En 1999, il devient vice-président de l’Internationale socialiste.

Candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2002 puis en 2007, Ibrahim Boubacar Keïta va remporter le scrutin présidentiel de 2013 avec 77,6% des voix contre 22,4% pour son adversaire.

Réélu à 2018, il sera renversé par un coup d’Etat militaire le 18 août 2020. Le 16 janvier 2022, la famille d’Ibrahim Boubacar Keïta annonce son décès. Marié, il était père de quatre enfants.

(AIP)

Bsp/kp

MaliwebBiographie
Décédé ce dimanche 16 janvier 2022 à son domicile à Bamako à l’âge de 76 ans, l’ex-président Ibrahim Boubacar Keïta, dit “IBK” a dirigé le Mali du 4 septembre 2013 au 18 août 2020. Né le 29 janvier 1945 à Koutiala, dans la région de Sikasso, le président IBK a...