La plupart des femmes aiment avoir un mariage princier à l’image de celui de Meghan et Harry. Seulement, ce qu’elles ignorent, c’est que ce genre de cérémonie n’est pas bénéfique au couple. En effet, une étude statistique vient de prouver que plus le mariage coûte cher, moins il a de chance de durer. Par contre, cette règle ne concerne pas la lune de miel, qui serait favorable au couple.

L’étude a été menée par deux professeurs d’économie de l’université de Singapour. A travers celle-ci, il est ressorti, avec quelques exceptions près, que les mariages chers ont le moins de chance de survie. Selon The Independant, qui a passé l’enquête au peigne fin, 3.000 personnes mariées ont été interpellées par les chercheurs Andrew Francis-Tan et Hugo M Mialon. Ces derniers ont conclu que le prix de la bague de fiançailles pouvait être déterminant pour la durée du mariage.

C’est ainsi qu’ils ont fixé une règle stipulant qu’au delà de 1700 euros pour la bague, le mariage pouvait en prendre un sacré coup et que le risque de divorce pouvait augmenter.

“Plus précisément, dans l’échantillon des hommes, dépenser entre 1700 et 3400 euros pour une bague de fiançailles est associé à 1,3 fois plus de risques de divorce que si vous dépensez entre 400 et 1700 euros.”

Les conclusions sont les mêmes pour le coût de la cérémonie. Les mariages qui n’ont pas coûté plus de 850 euros ont moins de probabilité de divorce, contrairement à ceux qui ont coûté plus de 17.000 euros. Ces derniers ont une probabilité de divorce 1,6 fois plus grande.

Par ailleurs, le voyage de noces peut réduire le risque de divorces, selon les chercheurs. Pour eux, la lune de miel “associée de façon significative” à un mariage plus solide.

Afrikmag

MaliwebChroniques
La plupart des femmes aiment avoir un mariage princier à l’image de celui de Meghan et Harry. Seulement, ce qu’elles ignorent, c’est que ce genre de cérémonie n’est pas bénéfique au couple. En effet, une étude statistique vient de prouver que plus le mariage coûte cher, moins il a...