Nous avons suivi sans étonnement votre montée en verve après le coup de massue portée par le peuple malien et son armée sur votre système de gouvernance pour le Mali et sur vos alliés les terroristes .

 

Après l’échec de votre pion à la CEDEAO, vous intimidez les militaires du salut du peuple, de rendre le pouvoir aux civiles dans un bref délai. Des Civiles qui se précipiteront naturellement à Paris, après prestation de serment pour recevoir de vous leur cahier de charges qui consistera à maintenir le Mali sous administration de l’Élysée et de ses partenaires terroristes. Vous dites craindre que la situation avec les militaires au pouvoir ne profite aux terroristes. Vous savez bien que ce n’est pas vrai. Le plus grand terroriste au sahel c’est la France et son armée néonazie, et vous l’aviez confirmé à votre interview: « parce que les terroristes, c’est nous ! » Vous avez clairement affiché au Ministère de la défense que votre objectif est de « continuer à mettre la pression sur les groupes terroristes ». Autrement dit votre objectif est de maintenir aussi longtemps que possible le terrorisme au Sahel. Vous n’aviez jamais eu l’intention de lutter contre les terroristes. Votre président comme un bon coq gaulois, chante sur tous les toits à qui veut l’entendre, que la France ne s’ingère pas dans les affaires intérieures des États africains et pourtant, vous ordonnez au peuple malien le choix de son régime selon votre calendrier.

Nous voudrions vous rappeler, que c’est la France sarkoziste qui a orchestré l’introduction du terrorisme au Mali pour prendre contrôle de ses matières premières: « La France a demandé au MNLA de l’aider à faire déserter tous les combattants de l’Azawad qui étaient dans l’armée libyenne… en contrepartie, elle nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad. C’est l’accord qui a été conclu avant la guerre, entre le MNLA et la France ». (interview de Hama Ag Mahmoud un des principaux chefs du MNLA) BAMADAT. Net

C’est également la France et ses acolytes européens qui ont financé, le GSIM de Iyad Ag Ghaly et de Aqmi sous couvert d’aide humanitaire ou encore de secourir des otages.

Le Mardi 29 Juillet 2014, le journal américain, le New York Time, a publié un rapport révélant qu’un montant de 125millions d’euro a été versé aux différents groupes terroristes par la France et ses acolytes européens. La France à elle seule a versé la somme de 58 millions d’euro. Faisant de la France le plus grand bailleur de fond du terrorisme au Sahel. Selon ce journal, « la société française Total, s’était engagée dans des négociations pour l’exploitation du pétrole au nord Mali, avec les groupes terroristes tels Aqmi, Ansar-dine et les séparatistes du MNLA par l’intermédiaire du Qatar » (l’autre État voyou). Le journal précise également, qu’ « en 2009, la Suisse a fait voter une loi d’aide humanitaire au Mali ». Ce qui avait permis à la Suisse de se joindre à l’Allemagne pour verser la somme 8 millions d’euros aux groupes terroristes.

Après le financement d’islamistes nord malien par le Qatar à hauteur de 15 millions d’euros, Le Canard Enchaîné écrivait : « Notre ami du Qatar finance les islamistes du Mali ». Le Qatar étant l’un des meilleurs clients d’armes françaises.

Madame la Ministre,

La seule situation qui risque de s’empirer, c’est lorsque vous serez obligés de quitter nos territoires et que vous déciderez de léguer votre arsenal militaire à vos principaux partenaires qui endeuillent les peuples du Sahel. Depuis la Libye, vous n’avez cessé de fournir aux terroristes votre monnaie nazie et vos armes dont vos soldats ne peuvent s’empêcher de se vanter de la finesse avec laquelle elles sont larguées en paquets par parachute.

Monsieur Philippe Duval dans le journal Le Monde Afrique en témoigne ainsi: « On largua en masse des lance-roquettes, des fusils d’assaut, des mitrailleuses et surtout des missiles antichars Milan. En utilisant un système très sophistiqué, avec un petit parachute qui s’ouvrait à 200 mètres du sol, se vantaient alors les militaires français. Ces colis tombés du ciel furent accueillis comme une bénédiction, notamment par Mounir el-Haidara, l’un des émirs les plus célèbres du djihadisme tunisien ».

Madame la Ministre,

Nous savons que le coq ne peut s’empêcher de chanter, mais pour une fois, tenez-vous loin de notre gouvernance.

Le Mali a besoin de temps pour mettre en place des institutions fortes, une justice sociale pour une transition réussie. Le Mali a besoin de temps pour rassembler ses filles et fils. Les militaires au pouvoir ont commencé à sécuriser le pays, à défendre le peuple malien avec le déploiement de ses équipements militaires que les autorités françaises leur interdisaient d’utiliser sans leur accord sous le pouvoir d’IBK. IBK que vous aviez dépouillé de toute autorité et volonté nationaliste depuis la convocation de Pau. Une convocation qui a occasionné la mort de plus de 300 militaires et civiles (Inatès; Chinagodrar, Arbinda, Indelimane) dans le seul but de démontrer aux Dirigeants africains les capacités de nuisance de la France. Jusqu’à preuve de contraire, et grâce à une enquête indépendante bien nourrie, rien ne pourra nous convaincre que ces attaques n’avaient bénéficié du soutien de Barkhane, ou planifiées par elle.

Vous avez détruit l’autorité de l’État malien en prenant en otage la politique de défense du Président IBK. Vous l’aviez fait haïr par son peuple. Aujourd’hui encore, vous nous menacez de nous imposer une gouvernance qui sera vouée à votre solde. L’armée Tchadienne nous a démontré que la seule volonté de la France est de rester aussi longtemps que possible au Sahel. En une semaine l’armée tchadienne a obtenu des résultats dans le combat contre les terroristes que la France et ses 5100 Soldats n’ont jamais voulu obtenir.

Madame la Ministre,

L’histoire vous donne l’occasion de rentrer dans le concert des nations en tant que nation civilisée pour une coopération plus humaine. Si vous ne saisissez pas cette occasion, sachez que le peuple Malien et la jeunesse africaine ne se laisseront pas faire. Aujourd’hui, nous n’avons aucun problème avec le peuple français car nous savons faire la différence entre le peuple français et les néo nazis que vous êtes. Mais le jour viendra, où nous serons amenés à vous faire prendre raison. Ce jour là, l’objectif sera de vous ramener à la raison; et pour ça, il n’y aura plus de limite. Nous prions Dieu que ce jour ne puisse arriver.

Madame la Ministre,

Il est encore temps de rentrer dans la communauté des êtres humains civilisés dans le sens d’une coopération basée sur le respect et la conquête de la paix entre peuples souverains.

Madame la ministre,

Vous devrez vous décoloniser de la politique gaullienne pour l’Afrique. Vous n’avez plus à faire au même peuple il y a 10, 50 ans en arrière où il fallait avoir le Président pour que le peuple soit conquis.

Lorsque les fardeaux d’une coopération deviennent insupportables pour un peuple, il n’y a plus de théories d’obéissance qui tiennent. Aucun acte ne sera de trop pour conquérir notre liberté, vis à vis de vous.

Œil D’Afrik, le Président, Larba Israël LOMPO

Nouveau Réveil

Maliwebcontribution
Nous avons suivi sans étonnement votre montée en verve après le coup de massue portée par le peuple malien et son armée sur votre système de gouvernance pour le Mali et sur vos alliés les terroristes .   Après l’échec de votre pion à la CEDEAO, vous intimidez les militaires du...