30 combattants des FAMa ont été inhumés ce matin dans la ville de Gao en présence de toutes les autorités de la ville, une foule nombreuse et leurs compagnons d’armes.


L’émotion était grande ce 20 novembre dans la ville des Askias. Le ministre de la défense et des anciens combattants le général de Division Ibrahima Dahirou Dembélé au nom du chef suprême a rendu le dernier hommage à nos vaillants soldats tombés dans la zone frontalière du Niger à Tabankort. La Direction Régionale de la Protection Civile de Gao a servi de cadre pour ce cérémonial militaire et religieux pour accompagner ces officiers, sous-officiers et hommes de troupe. Ces combattants étaient désignés pour entrer dans la composition de l’opération Bipartite baptisée “Tongo-Tongo” avec le Niger, la Force Barkhane et la Force du G-5 Sahel. Le détachement des Forces Armées Malienne, après D’In-Fouka Ratène à 60 km de Ménaka, est tombé dans l’embuscade des groupes terroristes aux abords du village de Tabankort. Le bilan a été lourd. Ce détachement était composé des éléments de divers corps de l’Armée de Terre et de la Garde Nationale. Ils sont tous de la localité de Gao, Ménaka et Bourem. Après les honneurs funèbres militaires, les défunts ont été conduits à leur dernière demeure au cimetière du quartier Bakoundjê à Gao.

Source : fama

MaliwebCrise malienneSociété
30 combattants des FAMa ont été inhumés ce matin dans la ville de Gao en présence de toutes les autorités de la ville, une foule nombreuse et leurs compagnons d’armes. L’émotion était grande ce 20 novembre dans la ville des Askias. Le ministre de la défense et des anciens combattants...