A quelques jours du sommet conjoint des pays du G5 Sahel et de la France, prévu courant février, à Ndjamena, et qui devrait faire le bilan de la lutte antiterroriste au Sahel depuis le sommet de Pau (janvier 2020), l’étau se resserre autour des groupes terroristes dans la zone dite  » des trois frontières « . Des opérations conjointes, lancées, depuis le  9 janvier, au Mali, au Burkina Faso et au Niger,   ont permis de neutraliser des djihadistes et de démanteler un certain nombre de repaires.

lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

MaliwebCrise maliennePolitique
  A quelques jours du sommet conjoint des pays du G5 Sahel et de la France, prévu courant février, à Ndjamena, et qui devrait faire le bilan de la lutte antiterroriste au Sahel depuis le sommet de Pau (janvier 2020), l’étau se resserre autour des groupes terroristes dans la zone...