Dans la constitution malienne, l’État détient le monopole de la violence légitime. En conséquence :
1- Toute autre violence exercée sur les populations en dehors de celle de l’État est considérée comme illégitime;
2- La violence d’État n’est jamais illégitime puisqu’elle est légitime.


3- Les forces étrangères qui sont présentent à Kidal ont été appelées par l’État du Mali pour l’aider à combattre les groupes extrémistes violents.
4- MNLA, HCUA,…sont pourtant des groupes extrémistes violents se trouvant aujourd’hui sous la protection desdites forces étrangères.

Lire aussi : nord-mali/mali-attaque-du-camp-militaire-de-tessalit-a-kidal-18-casques-bleus-et-2-civils-blesses
Si les forces étrangères sont sincèrement à nos côtés pour nous aider à ce que le monopole de la violence légitime revienne à l’État du Mali, qu’est ce qui les empêchent de désarmer les groupes extrémistes violents ou de les combattre au cas où ils refuseraient de désarmer ?

Lire aussi : cheick-oumar-sissoko-cineaste-homme-politique-le-doute-sur-la-sincerite-de-la-france-sest-renforce-depuis-le-jour-ou-kidal-fut-ferme-aux-forces-armees-du-mali-a-letat-et

Les forces étrangères pouvaient-elles occuper les zones qu’elles occupent en ce moment sans l’autorisation préalable de l’État du Mali ? La sécurité et la stabilité peuvent-elles revenir dans les endroits occupés par les groupes extrémistes violents tant que le monopole de la violence légitime ne revienne pas à l’État du Mali ?

Lire aussi : manifestations-anti-francais-yannick-toutin-fait-des-revelations-fracassantes-sur-la-situation-de-kidal
Tant que les groupes extrémistes violents resteront sous la protection des forces étrangères, les forces armées et de sécurité maliennes ne pourront jamais monter en puissance. Jamais ! Car ceux qui sont censés nous aider à monter en puissance ce sont ceux-là mêmes qui aident nos ennemis à détruire nos camps militaires.

Lire aussi :nord-mali/kidal-le-point-dachoppement
Voilà pourquoi la population commence à manifester son mécontentement face à la duperie des forces d’occupation étrangères puisque c’est elle qui est quotidiennement exposée à la violence qu’elle soit légitime ou illégitime…

Sambou Sissoko

Source : Maliactu.info

MaliwebCrise malienne
Dans la constitution malienne, l’État détient le monopole de la violence légitime. En conséquence : 1- Toute autre violence exercée sur les populations en dehors de celle de l’État est considérée comme illégitime; 2- La violence d’État n’est jamais illégitime puisqu’elle est légitime. 3- Les forces étrangères qui sont présentent à Kidal...