L’associations des femmes pour les initiatives de paix a réuni les femmes autour d’une table ronde sur l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali sous le haut parrainage du M. le ministre de la Réconciliation Nationale, représenté par M. Ag Hazima.

mahamat saleh annadif minusma mbaranga gasarabwe societe civile association feminine groupes femmes ambassadeur conseil securite onu sahel conference reunion

Au présidium de cette cérémonie M. Ag Hazima était entouré par la présidente de l’association des femmes pour les initiatives de la paix, Mme Maiga Fatoumata, la représentante d’unité genre de la Minusma Mme Fatou Keita Guindo, la représentante du ministre de la Promotion de la  Femme de l’Enfant et de la Famille Mme Diallo Kama Sakiliba, Mme Traoré Nathalie Koné représentante de la Mission de l’Union Africaine pour le Sahel du Mali (MISAHEL) et Dr Badié Hima directeur résident senior NDI (National Démocratic Institut).

societe civile association feminine groupes femmes ambassadeur conseil securite onu sahel conference

Mme Fatoumata Maiga dira que le plan d’action de la résolution 1325 des Nations unies et la loi sur le quota, sont l’évocation du fait qu’un pays se construit par ses fils et ses filles.

Selon elle leur organisation est une force d’importance sociale parce qu’elle est présente dans 150 pays. « Nous estimons que la paix se conçoit mieux en termes de sécurité humaine et que la sécurité humaine ne se limite pas à la sécurité des Etats mais englobe plusieurs facteurs et acteurs  et se construit tous les jours » a-t- elle affirmé.

En tant que femme de paix, elle estime que le processus de documentation  par les biographies, le documentaire et les photos sont de bons moyens d’encourager les femmes dans leur travail de sensibilisation des gens à  reconnaitre l’importance de leur rôle dans le processus de la paix. Elle expliquera que,  lors des conflits armés, les femmes sont particulièrement vulnérables non seulement aux bombes mais aussi aux viols et autres formes de violences dans le monde.

Pour cela, la présidente de l’association des femmes pour les initiatives de la paix  a affirmé que cette table ronde va permettre de voir la mise en place d’un comité de veille et de promotion pour améliorer la mise en œuvre de tous les engagements allant dans la stabilité du pays à savoir l’accord pour la paix et la production de films documentaires permettant de faire connaitre le travail des femmes.

Elle a rendu un vibrant hommage aux 15 femmes de paix du Mali pour avoir porté haut le flambeau parmi les 1000 femmes à travers le monde, et remercié tous les partenaires dont le ministère de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille, le ministère de la Réconciliation Nationale ,la Minusma et le NDI.

Par Fatoumata COULIBALY

 

Le Sursaut

MaliwebCrise malienneminusma
L’associations des femmes pour les initiatives de paix a réuni les femmes autour d’une table ronde sur l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali sous le haut parrainage du M. le ministre de la Réconciliation Nationale, représenté par M. Ag Hazima. Au présidium de cette cérémonie M. Ag...