Christian_Rouyer_ambassadeur__ambassadeur france au mali

Gilles Huberson remplace Christian Rouyer au poste d’ambassadeur de France au Mali. Rouyer occupait ce poste depuis mars 2011. L’information a été confirmée par le ministère des Affaires étrangères français. «Dans le cadre d’un mouvement concernant plusieurs postes africains, la nomination de M. Gilles Huberson comme Ambassadeur a été proposée aux autorités maliennes », a déclaré le porte-parole du Quai d’Orsay, lors d’un point presse. Christian Rouyer, passé par l’école militaire de Saint-Cyr, avait été nommé à la tête de la nouvelle mission «Mali-Sahel» (MMS) du ministère des Affaires étrangères

 

Il était chargé de coordonner l’ensemble de l’action de la France dans cette zone aux plans politique, diplomatique, sécuritaire et de développement. Connu pour son franc-parler, Rouyer avait publiquement exprimé ses doutes sur une approche purement militaire de la crise dans le Sahel.Lors d’un colloque filmé à l’Institut français des relations internationales (IFRI), en juillet dernier, il avait également qualifié le Mali de « démocratie de façade ». Voyant des manifestations anti-Dioncounda Traoré journellement organisées à Bamako malgré l’état de guerre, il avait vertement invité les autorités maliennes à y mettre fin, soulignant que « l’armée française ne venait au Mali pour amuser la galérie ». Enfin, très peu content du comportement de la police malienne, il lui avait, comme nous le rapportions dans notre dernier numéro, interdit d’assurer la garde des locaux diplomatiques français au Mali.

L’attitude de proconsul de Rouyer avait, semblme-t-il,  fini par irriter le pouvoir malien qui, selon certaines sources, se réjouit du départ de Rouyer. Mais ce n’est pas la seule raison du limogeage.

Rouyer est un homme proche de Nicolas Sarkozy, lequel, dans une sortie récente, a reproché au gouvernement socialiste d’être allé en guerre au Mali  pour soutenir « un régime putschiste » et de vouloir, avec seulement 4.000 hommes, contrôler le désert du sahara. La sortie de Sarkozy, que l’on soupçonne de tenter un retour lors de la future présidentielle française, a encouragé le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, de poursuivre le grand nettoyage qu’il avait entamé dans les missions diplomatiques en Afrique.Le limogeage de Rouyer intervient ainsi moins d’un mois après celui de Laurent Bigot, diplomate chargé de l’Afrique de l’Ouest. Peu de temps auparavant, l’ancienne directrice Afrique, Elisabeth Barbier, et Jean Félix-Paganon, chargé du dossier du Sahel au Quai d’Orsay, avaient également été démis de leurs fonctions. Le ministère des Affaires étrangères, Alain Juppé, a annoncé que «la nomination comme Ambassadeur de Jean Félix-Paganon a été proposée aux autorités sénégalaises ».*

Tiékorobani

Source: Procès Verbal