Il n’est un secret pour personne que dans la lutte antiterroriste, l’armée malienne s’est dotée, depuis 2011 du véhicule militaire Kia, en lieu et place des Toyota pick up qui ont tendance à diminuer. Et pour dissiper une éventuelle réticence des uns et des autres quant à l’efficacité de ce véhicule militaire, actuellement déployé au Mali et dans d’autres pays, des responsables militaires et techniciens ont fourni des explications d’ordre technique sur son endurance sur les théâtres d’opération.

Il ressort des explications fournies que ces engins se caractérisent par  » leur robustesse, leur adaptation aux climats désertiques, au transport des troupes avec 14 hommes à bord, leur autonomie en consommation de carburant avec deux réservoirs de plus de 100 litres chacun (750 Km) et surtout qu’ils sont capables de prendre à bord deux fusils d’assaut de 14.5 pour traquer sur de longues distances l’ennemi. Le tireur confortablement installé fait ses tirs sans aucun dérapage et en roulant « . Il s’y ajoute que, depuis 2011, et à cause du choix fait par les FAMa, à travers les camps et bases militaires de Sévaré, Gao, Tombouctou, Ménaka et Taoudenit, les Kia se sont imposés dans la lutte anti-terroriste.  » Ils sont d’un entretien facile et peu coûteux, vitres rabattables. Les pièces de rechange ne peuvent faire l’objet d’aucun trafic car, elles ne se trouvent sur aucun marché parallèle « , a-t-on précisé.

Avec un poids de 2500 kg, les Kia sont, en plus de notre pays, utilisés sur d’autres champs de guerre comme le Niger, le Soudan du Sud, qui connaissent tous les deux les mêmes climats rigoureux que notre pays.

A.D

Source : l’Indépendant

MaliwebCrise malienneMali actu
Il n’est un secret pour personne que dans la lutte antiterroriste, l’armée malienne s’est dotée, depuis 2011 du véhicule militaire Kia, en lieu et place des Toyota pick up qui ont tendance à diminuer. Et pour dissiper une éventuelle réticence des uns et des autres quant à l’efficacité de...