Arrestation d’Amadou Haya Sanogo : Les trois péchés du putschiste du 22 Mars 2012

06/12/2013 13:45

Capitaine Général amadou haya sanogo tapis rouge beret vert putschiste cnrdre

L’arrestation d’Amadou Haya Sanogo continue de diviser l’opinion nationale avec son lot de commentaires et d’explications. Mais à y voir de près, cette arrestation était prévisible à cause de la naïveté de l’ex-homme fort de Kati. Ce qui a surtout précipité sa descente aux enfers, c’est le fait qu’il ait accepté le retour à l’ordre constitutionnel qui a permis l’élection d’un président civil le 11 août 2013. Mais celui qui est considéré par une partie des maliens comme un héros a été victime de ses propres turpitudes en commettant trois péchés.

En effet après avoir chassé Amadou Toumani Touré du pouvoir le 22 Mars 2012(malgré qu’il soit élu démocratiquement en 2007) à la faveur d’une mutinerie, Amadou Haya Sanogo pensait durer aussi longtemps que possible. Mais la pression de la CEDEAO, de la France et surtout des partis regroupés au sein du FDR ont poussé l’ex-capitaine parachuté subitement Général à laisser le pouvoir. Le héros éphémère de Mars 2012 pouvait prendre  aisément sa retraite si le contre coup d’état du 30 Avril 2012 avait été bien géré.

 

Après l’échec, 21 bérets rouges furent arrêtés et présentés à la télévision nationale le 1er Mai. Et depuis aucune trace de ces personnes jusqu’à la découverte d’un charnier à Diago près de Kati le 4 Décembre 2013. Et du coup le Général passe au statut de victime au coupable pour avoir froidement assassiné pardon fait disparaitre les 21 personnes déjà arrêtés.

 

Autre fait de taille, c’est l’agression du président de la transition, Dioncounda Traoré âgé de 70 ans jusqu’à dans son palais que tous les observateurs de la scène politique attribuent à l’ex- junte et l’humiliation de l’ancien premier ministre ‘’pleins pouvoirs’’, Cheick Modibo Diarra. On retiendra surtout des propos extravagants de l’ex-homme fort- de Kati contre les anti-putschs « Tolérance Zéro à tous ceux qui tenteront de saboter les accords de Ouagadougou. «Même si Dieu parvient à les épargner, moi Amadou Haya Sanogo ne les épargnera pas » avait-il déclaré.  On peut dire 19 mois après sa prise de pouvoir aux forceps, Amadou Haya Sanogo tombe de son piédestal en se retrouvant  dans les mailles de la justice malienne.

 

L’étau vient de se  resserrer autour de lui avec la découverte d’un charnier supposé contenir les corps des 21 bérets rouges disparus depuis plus d’une année. «  C’est Haya même qui s’est créé des problèmes car s’il avait tué  4 à 5 ministres ou proches  d’ATT, on n’en serra pas là. Mais je lui comprends car il a été induit à l’erreur psar certaines personnes qui l’ont après trahi. Cela est malheureux pour lui et pour tous ces supporters » déclaré un fan de l’homme très remonté. Un autre de reconnaitre « Haya ne devrait pas présenter les bérets rouges à la télévision pour ensuite les tuer. Ça été vraiment son erreur et il paie les peaux cassés de cet acte.

 

Espérons qu’il accepte de dire tout sur la mutinerie du 22 Mars et du contre coup d’état ».  Quant à un autre, lui explique la fin de l’ère Haya est le fait qu’il ait humilié Cheick Modibo Diarra en lui traitant de ‘’Kamalen’’ à la télévision nationale. En attendant le procès, la malédiction continue de s’abattre sur ses hommes où on annonce l’arrestation de 15 de ses proches.

 

Sadou Bocoum           

Source: Mutation

Comments are closed

Other News

  • Afrique

    Blaise COMPAORÉ : Le Mythe S’est Brisé

    Les événements se sont donc précipités au Burkina Faso où le pouvoir de Blaise COMPAORÉ a vacillé. Le peuple burkinabé, majoritairement des jeunes, a donc bravé les forces au service du pouvoir et contraint Blaise COMPAORÉ à la reculade. En incendiant l’Assemblée nationale, devenue le symbole de la trahison, et la télévision nationale (RTB), le peuple s’est attaqué aux symboles mêmes du pouvoir. Désormais il n’est plus question de retrait de la loi de révision constitutionnelle encore moins de la […]

    Read more →
  • Education

    Ménaka : L’ECOLE PROFITE PARTIELLEMENT DU CLIMAT DE DETENTE

    Le directeur du Centre d’animation pédagogique (CAP) de Ménaka, Zeinou Aguissa Maïga, accompagné de conseillers pédagogiques, a effectué, du 21 au 24 octobre, une mission de supervision dans des écoles des communes de Ménaka et d’Anderamboukane afin d’apprécier la situation de la rentrée scolaire 2014-2015. Rappelons que le CAP de Ménaka compte 117 écoles dont 50 sont fonctionnelles aujourd’hui. Au total 7014 élèves, dont 2830 filles, sont encadrés par 130 enseignants dont 13 volontaires. Le directeur du CAP a visité […]

    Read more →
  • Afrique

    Burkina Faso: Compaoré peut-il rester au pouvoir?

    Alors que la capitale burkinabè, Ouagadougou, a été le théâtre de violences jeudi, l’armée a annoncé la dissolution du gouvernement et de l’Asemblée et instauré un couvre feu. De son côté, le président contesté Blaise Compaoré s’accroche au pouvoir. Que peut-il se passer dans les prochaines heures? Les jours de Blaise Compaoré à la tête du Burkina Faso sont-ils comptés? Vendredi, Ouagadougou, la capitale du pays, est toujours le théâtre de violences et d’émeutes, alors que la veille devait être […]

    Read more →
  • Santé Sexualité

    Cancer de la prostate : un nombre élevé de partenaires aurait un effet protecteur

    Le nombre de partenaires sexuels influencerait le risque de développer un cancer de la prostate, selon les résultats d’une étude publiée dans la revue médicale Cancer Epidemiology.     Plus un homme aurait connu sexuellement de femmes, moins il aurait de risque d’être atteint par ce cancer. En revanche, ce rapport s’inverse s’il a fréquenté des hommes. Les chercheurs de l’Université de Montréal ont analysé les données médicales et les comportements sexuels de 3200 hommes dont la moitié a été […]

    Read more →
  • Afrique

    Participation ou non au gouvernement: Ennahda n’exclut aucune option

    C’est donc confirmé depuis ce jeudi 30 octobre, le parti Ennahda, est arrivé second des législatives en Tunisie. Son dirigeant, Rached Ghannouchi a donné une conférence de presse. Le vainqueur des élections, Nida Tounes, n’a pas la majorité absolue, et la question d’une alliance entre les deux grands partis se pose toujours. Les islamistes auront dans tous les cas un rôle à jouer : pas question pour eux de parler de défaite. Rached Ghannouchi se dit fier des résultats d’Ennahda. […]

    Read more →
  • Nord-Mali

    Nord Mali: tout à faire ou à refaire?

    Le sergent-chef Thomas Dupuy est le dixième soldat français tué au Mali(lire la NR d’hier). Ce commando parachutiste de l’air, basé à Orléans-Bricy, est tombé dans la nuit de mardi à mercredi, lors d’un violent accrochage dans le massif du Tigharghar, où une vingtaine de terroristes ont été tués. La dépouille du sergent-chef Dupuy devrait être rapatriée en France dans les prochaines heures, tout comme sera rapatrié le soldat français blessé lors de l’accrochage, et dont la vie n’est plus […]

    Read more →
  • Société

    Accord UNTM – Gouvernement-Patronat : Le satisfécit du personnel de l’ANPE

    L’UNTM et le gouvernement sont parvenus à un accord sur les 5 points ayant fait l’objet d’intenses négociations depuis le 20 courant suite au dépôt d’un préavis de grève de 72 heures par la puissante Centrale syndicale à compter du 29 octobre 2014. Par devoir envers ses mandants, le Comité syndical de l’ANPE a organisé dès le mardi après-midi une séance de restitution à l’endroit des travailleurs de l’agence. Ainsi, tout est bien donc qui finit bien ! Serait-on tenté de […]

    Read more →
  • Afrique

    Situation incertaine au Burkina

    Il règne un calme précaire à Ouagadougou et à Bobo Dioulasso après la journée mouvementée de jeudi. Mais les manifestants ne décolèrent pas de n’avoir pas obtenu le départ du président Blaise Compaoré, selon le correspondant de la BBC dans le pays. Plusieurs d’entre eux se sont postés de longues heures devant l’Etat-major de l’armée, pour l’inviter à prendre le pouvoir. Dans un message télévisé jeudi soir, le président Compaoré a annoncé l’annulation de l’Etat de siège qu’il avait lui-même […]

    Read more →