Comme l’on s’en doutait, l’attaque de jeudi de la semaine dernière contre un poste de gendarmerie près du pont de Songobia/ Parou, a été revendiquée par le  » Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans  » (GSIM) à travers la Katiba d’Ançar Dine du Macina du prêcheur radical Amadou Koufa. Cette attaque, perpétrée à l’aide d’un engin explosif improvisé (EEI) a causé la mort d’au moins deux gendarmes et deux autres sont toujours portés disparus.

 

Rappelons que le GSIM a également diffusé via « Thabat Agency  » un bras médiatique d’Al-Qaïda, des images du  » butin de guerre  » saisi lors de cette attaque contre les gendarmes qui sécurisent le pont de Parou.

C’est ainsi que dans cette vidéo du groupe terroriste l’on aperçoit un véhicule militaire, au moins quatre armes à feu, des uniformes et d’autres biens emportés.

Il faut préciser que le pont de Parou, situé entre Bankass et Bandiagara, sur la route nationale N°15 appelée également  » route du poisson  » a déjà subi par le passé plusieurs attaques. Il était même en cours de reconstruction par la MINUSMA qui y a injecté 54 millions de FCFA après qu’il eut été endommagé en octobre 2019.

Signalons que les travaux de reconstruction devaient normalement prendre fin ce jeudi 30 juillet. Ce qui n’est plus évident, vu les dommages que ce pont continue à subir à la suite d’attaques répétées.

Massiré DIOP

Source : l’Indépendant

MaliwebCrise malienneNord-Mali
Comme l’on s’en doutait, l’attaque de jeudi de la semaine dernière contre un poste de gendarmerie près du pont de Songobia/ Parou, a été revendiquée par le  » Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans  » (GSIM) à travers la Katiba d’Ançar Dine du Macina du prêcheur radical...