A Sokolo, le JNIM a encore frappé, commettant ainsi l’un des premiers attentats d’envergure de cette année 2020 au Mali. Vingt militaires ont péri dans cette attaque revendiquée le 27 janvier dernier par la mouvance djihadiste d’Iyad ag Ghaly, à proximité de la frontière avec la Mauritanie. Voici donc la réponse des terroristes aux propositions de négociation qui ont pu être émises à l’issue du Dialogue national inclusif de décembre 2019… Ceux-ci nous rappellent une fois encore que toute perspective de dialogue est vouée à l’échec.

 

La montée en puissance de l’EIGS fait décidément perdre la tête au JNIM… qui, sur l’échelle de l’horreur, souffre de cette comparaison peu flatteuse avec le groupe d’Abou Walid al-Sahraoui. Incapable de l’affronter à la frontière nigérienne, Iyad ag Ghaly sort les muscles : l’EIGS assassine, égorge, commet des exactions et le JNIM veut montrer qu’il est capable d’en faire autant.

 

Preuve que le vieux chef terroriste et son sbire, Hamadoun Kouffa, s’effraient devant les défections de leurs combattants. La montée en puissance de cette machine à terreur qu’est l’EIGS les oblige à surenchérir. L’attaque d’un poste isolé, comme celui de Sokolo, était à coup sûr un pari gagnant pour cette organisation lâche et sans vergogne.

Que faut-il pour que nos forces se ressaisissent ? Elles sont sans aucun doute aussi vaillantes et bien mieux formées que les bandits des groupes armés. Est-ce alors un problème de moyens, de commandement, de discipline ou bien de laxisme ? La peur doit aujourd’hui changer de camp, trop de sang a déjà été versé. Acceptons l’aide de nos partenaires internationaux, face à cet ennemi qui nous ronge de l’intérieur. Mais surtout rassemblons enfin sérieusement nos forces et mobilisons toutes les bonnes volontés prêtes à s’engager à nos côtés, afin d’en finir avec le seul ennemi qui soit, l’ennemi djihadiste.

Ibrahim Keïta

Page FB ; Association des Victimes du Terrorisme au Mali – @HalteTerrorismeMali

Twitter : @ikeitakeita

Malivox

MaliwebcontributionCrise malienne
A Sokolo, le JNIM a encore frappé, commettant ainsi l’un des premiers attentats d’envergure de cette année 2020 au Mali. Vingt militaires ont péri dans cette attaque revendiquée le 27 janvier dernier par la mouvance djihadiste d’Iyad ag Ghaly, à proximité de la frontière avec la Mauritanie. Voici donc...