Dans la nuit du 18 au 19 juin dernier, le Cercle de Bankass notamment les villages de Diallasagou, Dianweli, Deguessagou et environs a été la cible d’une série d’attaque du groupement terroriste ‘’Katiba’’ de Amadou Kouffa faisant 132 morts. L’émotion fut grande chez tous les Maliens. Les autorités ont décrété un deuil de trois jours certains. Des partis politiques ont fait des communiqués de condamnation et de compassion, tels la CODEM, l’ADEMA-PASJ et le MPR.

La semaine dernière a été sans doute l’une  des plus cruelles pour notre pays. Et ce, à cause de la tuerie perpétrée dans le Cercle de Bankass, à savoir dans les villages de Diallasagou, Dianweli, Deguessagou et environs. Le bilan de cette tragédie fait état de 132 morts, commises par les combattants de la Katiba du Macina de Amadou Kouffa dont plusieurs, parmi les auteurs, ont été formellement identifiés, selon le communiqué du Gouvernement de la Transition.

A cet effet en hommage aux victimes, un deuil national de 3 trois fut  décrété.

Dans la même atmosphère, certains Partis Politiques ont émis des communiqués tout en condamnant ces attaques barbares, inhumaines et choquantes, avant de  présenter leurs condoléances à la Nation et aux familles éplorées. Ainsi, le Parti Convergence Pour le Développement du Mali (CODEM) a exprimé sa vive préoccupation depuis un certain temps d’un net regain d’attaques terroristes sur toute l’étendue du territoire national. Encore, que les régions de Menaka, Gao, Kidal, Tombouctou, Koutiala, Sikasso, Ségou, Koulikoro, Mopti et Badiangara sont régulièrement endeuillées par des engins explosifs, des attaques contre les FAMa, la Minusma et les paisibles populations avec des pertes considérables en vies et en biens. « L’horreur enregistrée le week-end dernier à Dialassagou dans le Cercle de Bankass avec des dizaines de victimes est l’occasion malheureuse pour nous de demander à mettre fin à tout triomphalisme éphémère mais également, une opportunité pour le pays de redoubler ensemble de vigilance face à l’ennemi commun » a affirmé le Parti de la quenouille dans un communiqué  en date du 20 juin. Ce, sans manquer de condamner ces attaques lâches qu’aucune idéologie religieuse ne saurait justifier. Elle (CODEM) a exhorté les autorités à tout mettre en œuvre pour traquer et traduire tous les auteurs de ces actes abominables devant la justice conformément aux lois de la République et d’appeler à l’union pour le soutien à nos Forces de Défense et sécurité dans leur mission.

Le Parti MPR (Mouvement Patriotique pour le Renouveau) du PM, Dr Choguel Kokalla Maïga a également réagit. Dans un communiqué rendu-public le lendemain de ces attaques, il a condamné avec le dernier degré cette atrocité digne, selon eux, d’un autre âge sur des populations sans défense. « En cette douloureuse circonstance, le MPR présente à la nation et aux parents des familles endeuillées, ses condoléances les plus émues et souhaite prompt rétablissement aux blessés. Le MPR réitère son soutien indéfectible aux Forces armées et de Sécurité et lance un appel à l’unité des cœurs à toute la nation malienne » a déclaré le Parti du tigre débout.

Quant au  Parti de l’abeille solitaire, l’ADEMA-PASJ, il s’est dit fortement choqué et attristé par ces actes odieux, qu’il condamne sans réserve. De même, le PASJ a sollicité  les autorités de la Transition à ne ménager aucun effort pour briser cette spirale de la violence dans le pays. Paix aux âmes des défunts !

Par Mariam Sissoko

Source: Le Sursaut