Après l’attaque meurtrière contre le poste de Dioura, le ministre de la Défense et des Anciens combattants, le chef d’état-major général des Armées, le chef d’état-major de l’Armée de Terre, le chef d’état-major de la Garde nationale, le directeur du génie militaire, le directeur de la DIRPA, l’adjoint au commandant des forces de la MINUSMA et certains cadres militaires se sont rendus lundi dernier à Dioura. Sur place, ils se sont recueillis sur la tombe des 23 militaires tombés les armes à la main le 17 mars 2019 en défendant la patrie. En présentant la compassion du pays à ces braves combattants, la forte délégation, conduite par le ministre Sangaré, a prié, au nom du chef suprême des Armées, pour le repos de leurs âmes.

Le ministre de la Défense et des Anciens combattants s’est entretenu avec la troupe pour lui témoigner ses encouragements. «Vous n’êtes pas seuls. Tous les Maliens épris de paix vous soutiennent. N’écoutez surtout pas les chants des sirènes dont le seul objectif vise la déstabilisation du pays», a confié le ministre de la Défense et des Anciens combattants.

Tiémoko Sangaré a, ensuite, invité les FAMa à ne pas se décourager. «Tout ce qui est de l’ordre du possible sera mis en œuvre afin de vous permettre de mieux accomplir votre mission», a-t-il assuré, avant d’ajouter que tous les enjeux sont bien compris.
Le ministre Sangaré s’est réjoui surtout de ce que tous les effectifs ont été retrouvés. Il est à préciser qu’aucun élément des FAMa n’a été fait prisonnier suite à cette attaque. Avant de quitter Dioura, il a aussi rencontré le maire de la localité qui reste toujours disponible à soutenir les FAMa.

 

Source : DIRPA

 

Ségou : LE GOUVERNEUR AU CHEVET DES BLESSÉS DE DIOURA

 

Accompagné du représentant de la Chambre de commerce et d’industrie, Ibrahim Doucouré et des autorités militaires, le gouverneur de la région de Ségou, Biramou Sissoko, a rendu visite, le lundi 18 mars 2019, aux blessés de Dioura, admis à l’infirmerie du camp Cheickhou Amadou Tall de Ségou. Il s’agissait pour le chef de l’exécutif de la région de s’enquérir de l’état de santé des militaires blessés lors de l’attaque du poste et de s’assurer de leur prise en charge. Le représentant de la Chambre de commerce et d’industrie, Ibrahim Doucouré, a offert la somme d’un million de Fcfa pour les soins.
Après avoir salué à sa juste valeur le geste patriotique du généreux donateur, Ibrahim Doucouré, le gouverneur a promis que l’argent sera utilisé à bon escient. «Les blessés sont dans de meilleures conditions», a souligné le chef de l’exécutif régional qui a précisé que le ministère de la Solidarité et de l’Action humanitaire était attendu pour accompagner l’Armée dans la prise en charge des blessés.

Pour rappel, ces militaires ont été blessés dans l’attaque du poste de Dioura, survenue le 17 mars 2019. Ils sont au nombre de 21 dans la région de Ségou et repartis entre l’hôpital et l’infirmerie de la garnison.

L’Essor

MaliwebCrise malienneSociétéminusma
Après l’attaque meurtrière contre le poste de Dioura, le ministre de la Défense et des Anciens combattants, le chef d’état-major général des Armées, le chef d’état-major de l’Armée de Terre, le chef d’état-major de la Garde nationale, le directeur du génie militaire, le directeur de la DIRPA, l’adjoint au...