La préfecture de Dire dans la région de Tombouctou a été cible d’une attaque ce mercredi 17 juin 2020 aux environs de midi par des individus armés à bord d’un pickup. Selon une source locale, une réunion se tenait dans la préfecture quand ces djihadistes ont fait irruption dans le bâtiment administratif avant de mettre les occupants à plat ventre.

 

Les assaillants ont enlevé deux préfets : celui de Dangha et Diré-ville et ont également pris deux motos avant de se fondre dans la nature avec tirs de sommations. Ces tirs ont atteint un enfant et ce dernier a succombé à la suite de ses blessures. Le bilan fait état de deux enlèvements et d’un mort. Il nous est parvenu par la même source locale, que le sous-préfet central de Diré, enlevé le mercredi 17 juin, vient d’être libéré. La question qui revient suite à cette libération est celle de savoir si c’était un règlement de compte en lien avec les récentes élections législatives ? Les choses peuvent-elles continuer ainsi ? Que faire pour mettre un terme à ces actes ? En attendant que les auteurs de ce crime crapuleux soient arrêtés pour subir la rigueur de la loi, (…)

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU LUNDI 22 JUIN 2020

Gaoussou TANGARA

NOUVEL HORIZON

MaliwebCrise malienneNord-Mali
La préfecture de Dire dans la région de Tombouctou a été cible d’une attaque ce mercredi 17 juin 2020 aux environs de midi par des individus armés à bord d’un pickup. Selon une source locale, une réunion se tenait dans la préfecture quand ces djihadistes ont fait irruption dans...