Dans un communiqué publié hier, 5 avril, le gouvernement de la République du Mali note avec la plus grande préoccupation la multiplication, depuis le début du mois de mars 2020, des attaques dirigées contre les communautés des cercles de Bandiagara et de Bankass, en particulier celles des villages situés dans les communes de Baye et Ouenkoro. Les hameaux de Léri, Téri et Tolé ainsi que les villages de Ouro-Saye, Gouari, Kourou-Kanda et MandéKanda rallongent désormais la liste de nos cités martyres. Les deux dernières ont enregistré des pics de violences avec, respectivement, 15 et 22 morts, soit un total de 37 morts.

 

» Le gouvernement condamne avec énergie ces violences inhumaines et répétées ciblant de façon indiscriminée les Forces Armées et de Sécurité, les populations civiles, le bétail, les greniers, les véhicules de transport et les habitations. Des faits graves et imprescriptibles qui ont causé d’énormes pertes en vies humaines et des déplacements massifs de populations « , relève-t-on dans ce communiqué, signé par le ministre de la Communication, chargé des Relations avec les Institutions, Porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré.

Aussi, poursuit-il, dans ces circonstances douloureuses, s’incline-t-il  » pieusement devant la mémoire des personnes décédées, civiles et militaires, présente ses condoléances aux familles endeuillées et souhaite prompt rétablissement aux blessés « .

Il réaffirme, avec force et détermination, que les auteurs de ces crimes seront traqués et traduits devant la justice quel que soit le temps et quels que soient les moyens que cela nécessitera. Des enquêtes seront diligentées, les faits seront documentés et enregistrés et le moment venu, les auteurs répondront de leurs actes.

Et d’ajouter que deux détachements militaires ont été déployés dans la zone pour ramener le calme et renforcer la protection des populations et des biens. Parallèlement, des dispositions sont en train d’être prises pour apporter aide et assistance aux populations affectées.

Y.C

Source : l’Indépendant

MaliwebCrise malienneNord-Mali
Dans un communiqué publié hier, 5 avril, le gouvernement de la République du Mali note avec la plus grande préoccupation la multiplication, depuis le début du mois de mars 2020, des attaques dirigées contre les communautés des cercles de Bandiagara et de Bankass, en particulier celles des villages situés...