Au Mali, la pression djihadiste grandit, obligeant les forces armées à se replier des postes les plus exposés, quitte à laisser le terrain aux groupes armés terroristes (GAT) et à abandonner les populations locales.

Les forces de sécurité (armée, police et gendarmerie) ont évacué les positions les plus exposées.

Les forces de sécurité (armée, police et gendarmerie) ont évacué les positions les plus exposées.

Source: ouest france
MaliwebCrise malienne
Au Mali, la pression djihadiste grandit, obligeant les forces armées à se replier des postes les plus exposés, quitte à laisser le terrain aux groupes armés terroristes (GAT) et à abandonner les populations locales. Les forces de sécurité (armée, police et gendarmerie) ont évacué les positions les plus exposées. Les forces...