Il y a de cela deux semaines que le cercle de Bandiagara est à la une, attaquée par ci par des terroristes, des fausses informations distillées par là. En tout cas chacun est libre de se décharger mais dans la règle de l’art.

 

Ce qui parait bizarre ces informations sont souvent publiées par ceux qui sont loin de Bandiagara.

Par exemple en début de semaine dernière, il y a des malintentionnés, on ne sait pas à quelle fin, ont véhiculé des messages demandant à la communauté peuhle de quitter la ville de Bandiagara en ajoutant que cela serait un ultimatum de Dan Nan Ambassagou. Tout de suite un démenti formel a été apporté par le chef de l’exécutif local Siriman Kanouté, le maire de la commune urbaine de Bandiagara, M. Housseiny Saye, le chef d’état-major de Dan Nan Ambassagou, lui-même, Youssouf Toloba à travers des déclarations audio et communiqués radiodiffusés. En plus de cela, la 5ème légion de la gendarmerie de Mopti a aussi fait un communiqué radio. Tous ont démenti ces propos. Cela a permis de réduire le degré de panique dans la ville et certaines familles qui voulaient quitter sont finalement restées. Comme si cela ne suffisait pas, le 21 Juin 2019, les habitants de la belle cité de Nangabanou Tembely et d’El hadj Oumar Tall ont été surprises par un communiqué du commissaire en charge de la ville de Bandiagara publié sur les réseaux sociaux. Dans ce communiqué le commissaire principal en rendant compte à sa hiérarchie sur la situation sécuritaire à la date du 20 juin 2019 précise que c’est face à un appel lancé par Dana Ambassagou que certaines personnalités ont quitté la ville. Parmi ces personnalités, le commissaire cite dans sa note le premier adjoint au préfet Amadou Yacouba Diallo au lieu de Youssouf Diallo comme il l’a dit dans son communiqué. Il affirme aussi l’absence du médecin chef Dr Abdoul Karim Doumbia et une bonne partie de son personnel, l’imam de la mosquée de Bandiagara Hamidou Cissé dit Modi, les membres de la grande famille Tall, la famille de Oumar Bah dit Poulo Bah, les chefs d’agence de la BMS sa, de la BNDA et de la SOMAGEP. Concernant le tribunal, il confirme qu’à part la greffière et les secrétaires qu’il n’y a aucun magistrat.

Laquelle information visant à semer la panique dans la ville, a été rapidement démentie par les intéressés eux-mêmes, c’est-à-dire, les personnes citées dans la note du commissaire comme ayant quitté la ville de Bandiagara.

Le médecin chef du CSRF, Dr Abdoul Karim Doumbia est toujours dans la ville de Bandiagara. Il a son compte une cinquantaine de personnes parmi lesquelles 5 sont absents selon lui. Il a rassuré que le médecin gynécologue reviendra dans les prochains jours, car ayant allé laisser sa famille à Bamako.

Aussi, au niveau du Tribunal, le président Souleymane Maïga est sur place il n’a pas bougé. Le chef de la famille Bah, Oumar Bah dit a fêté son 71 ème anniversaire le vendredi passé est à Bandiagara avec tous les membres de sa famille.

Donc soyons vigilent et ne cédons pas à la panique et aux rumeurs.

Notons qu’à part les deux banques, à savoir la BNDA et la BMS, les autres services sont ouverts, l’eau du robinet coule normalement dans la ville de Bandiagara, l’administration est sur place, la justice est là.

Alors, qui veut créer la panique et l’amalgame dans la ville de Nangabanou Tembely et d’El hadj Oumar Tall ?

Oumar Guindo

Source: L’Evènement

MaliwebCrise malienneSociété
Il y a de cela deux semaines que le cercle de Bandiagara est à la une, attaquée par ci par des terroristes, des fausses informations distillées par là. En tout cas chacun est libre de se décharger mais dans la règle de l’art.   Ce qui parait bizarre ces informations sont...