Alors qu’il se rendait tôt ce lundi 4 février, au camp de la MINUSMA à Ménaka où il devait prendre un vol, un convoi à bord duquel se trouvaient le maire d’Anderanboukane, Ahmed Hamad et d’autres personnalités a été la cible de tirs à l’arme automatique. Des tirs qui provenaient des militaires stationnés peu avant l’entrée du camp.

Le maire d’Anderanboukane, Ahmed Hamad est mort aussitôt. Deux autres membres de son convoi ont été grièvement blessés par balle. Il s’agit notamment de son frère Ould Ideye qui lui est conseiller aux autorités intérimaires, et Yacine Ag Hamed Mossa qui n’est autre que le frère de l’actuel ministre du Commerce et de la Concurrence, Alhassane Ag Hamad Mossa. Un civil a également été touché par une balle perdue.

Signalons que ladite délégation devait prendre le vol de 6 heures de la MINUSMA était en partance pour Bamako avec une escale à Gao.

La mort du maire d’Anderanboukane est une grosse perte puisque Ahmed Hamad était très impliqué dans les efforts de sécurisation dans la mesure où il animait aussi de nombreuses rencontres intercommunautaires pour réconcilier les cœurs et les esprits dans cette zone.

Kibaru

MaliwebCrise malienneNord-Maliminusma
Alors qu’il se rendait tôt ce lundi 4 février, au camp de la MINUSMA à Ménaka où il devait prendre un vol, un convoi à bord duquel se trouvaient le maire d’Anderanboukane, Ahmed Hamad et d’autres personnalités a été la cible de tirs à l’arme automatique. Des tirs qui...