L’Ambassadeur d’Algérie au Mali, son excellence Boualem Chebihi a reçu le vendredi 10 novembre 2017, les nouveaux étudiants boursiers maliens pour l’Algérie, notamment ceux de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle, à l’occasion de leur départ. C’était dans les locaux de l’ambassade, en présence du ministre conseiller, Mohamed Midou, la directrice nationale de la formation professionnelles, Mme Koné Kadidia Touré, le chef de division bourse et coopération du ministère de l’enseignement supérieur, Alou Doumbia ainsi que deux représentants de l’Association Malienne des Anciens Etudiants et Stagiaires d’Algérie (AMAUSA).

abdoulaye diop ministre affaires etrangeres anniversaire revolution democratique algerienne Boualem Chebbihi ambassadeur diplomate

Ils sont au nombre 94 boursiers pour l’enseignement supérieur et 46 pour la formation professionnelle qui ont vont partir en Algérie pour les études. Ainsi, Chaque année l’Algérie offre des bourses aux étudiants africains, environs 2.000 bourses d’études dans le cadre d’une coopération sud-sud. Le Mali continue à être un bénéficiaire majeur de ce programme, rien que pour cette année comme pour les années précédentes, l’Algérie a octroyé au Mali pour l’instant plus de 200 bourses réparties entre les secteurs de l’enseignement supérieur ; de la formation professionnelle ; du tourisme ; des transports ; des transmissions ; des affaires religieuses ; des télécommunications ; et de la protection civile. Par ailleurs, ces programmes ont d’autres composantes y compris dans le domaine militaire et de la sécurité. Ainsi, cet effort appréciable place l’Algérie au premier rang des pays pourvoyeurs de bourses de formation au Mali et traduit dans les faits la solidarité agissante entre les deux pays. L’ambassadeur a fait savoir aux nouveaux boursiers qu’il éprouve un réel plaisir en les accueillant à cette petite collation symbolique qu’il a tenu à organiser avant leur départ en Algérie pour rejoindre leurs universités et centres de formation respectifs en tant que nouveaux boursiers du Gouvernement algérien au titre de l’année 2017. Il les a remerciés pour cette présence qui selon lui traduit tout l’intérêt qu’ils portent à la bourse d’études dont-ils sont bénéficiaires. Selon l’ambassadeur, ce geste témoigne de la vivacité de la coopération algéro-malienne dans le domaine crucial de la formation et de la recherche, celle-ci s’est renforcée considérablement à l’occasion de la 12ème session de la Grande Commission Mixte de coopération algéro-malienne qui s’est tenue au Mali en novembre 2016 et suite à la visite de travail effectuée par le Ministre de la formation et de l’enseignement professionnels algérien le 1 avril 2017 à Bamako.

Boualem Chebihi ambassadeur malick alhousseini maiga ministre energie eau

Plus loin, il a fait savoir aux nouveaux boursiers que l’évolution positive du secteur vital de la formation en tant que composante importante de la coopération sectorielle bilatérale reflète la bonne qualité du partenariat stratégique multiforme établi par l’Algérie et le Mali sous l’impulsion des deux Présidents. « Un partenariat qui fait du développement économique et social, et, plus spécifiquement, du renforcement des capacités et de la valorisation des ressources humaines, un créneau de coopération privilégié », a-t-il souligné. Par ailleurs, il a déclaré qu’ils font partie des nouveaux boursiers maliens méritants pour lesquels s’ouvre aujourd’hui en Algérie l’excellente opportunité de recevoir un enseignement diplômant de qualité et de revenir armés d’un savoir et d’un savoir-faire qui leur permettrait d’apporter leur pierre aux efforts de développement et de construction que mène leur pays. « Vous êtes aussi un exemple concret de cette mobilité humaine saine que l’Algérie et le Mali ont pu promouvoir dans le plein respect des règles nationales et bilatérales régissant la circulation des personnes. Cela me parait important de le rappeler à ceux qui, aujourd’hui, tentent de semer le doute sur la politique d’ouverture, de solidarité, de tolérance et d’accueil que l’Algérie a toujours observée envers les frères maliens et, de manière plus générale, envers les frères migrants africains »,a-t-il précisé. En fin, il a indiqué que l’Ambassade s’emploie à maintenir le contact étroit avec les boursiers maliens après leur retour notamment à travers l’Association malienne des anciens étudiants et stagiaires d’Algérie (AMAUSA). Tout en saluant les services maliens chargés de réceptionner les dossiers des candidats aux bourses et de les traiter pour leur permettre de les soumettre dans les meilleurs délais et conditions aux services concernés en Algérie. Aussi, il a insisté sur la détermination de l’Ambassade à continuer à coopérer avec eux pour assurer une bonne gestion de ce dossier, et de souhaiter aux nouveaux boursiers un bon voyage et un séjour tant agréable que fructueux et utile en Algérie.

Ousmane Baba Dramé

Source: Le Républicain

MaliwebCoopérationCrise malienne
L'Ambassadeur d’Algérie au Mali, son excellence Boualem Chebihi a reçu le vendredi 10 novembre 2017, les nouveaux étudiants boursiers maliens pour l'Algérie, notamment ceux de l’enseignement supérieur et de la formation professionnelle, à l’occasion de leur départ. C’était dans les locaux de l’ambassade, en présence du ministre conseiller, Mohamed...