Soumaïla Cissé a été libéré le 8 octobre en compagnie de deux otages italiens et un otage français, après avoir été enlevé le 25 mars 2020 alors qu’il menait campagne dans son fief électoral pour les législatives. Dans le grin cependant, les membres sont tous convaincus que Soumi a été la vedette des otages libérés et que c’est en partie  à cause de sa personnalité que les terroristes ont levé la barre des négociations plus haut, vu qu’il était le plus médiatisé. En effet, même les membres du grin avaient vivement souhaité sa libération depuis son enlèvement et sont  très heureux de son retour saint et sauf à la maison. Toutefois, ils  étaient loin de deviner  que sa mise en liberté serait conditionnée à la libération d’un nombre très importants de terroristes. Pour eux, cette affaire serait consommable, si seulement le nombre des personnes libérées était le même dans les deux camps. A ce niveau, certains membres pointent du doigt la faiblesse des négociateurs. Ils pensent que ces derniers devraient mettre cette vaste opération à profit pour obtenir le maximum de libération de nos otages qui sont toujours dans les mains des terroristes. Même s’ils ne sont pas détenus par les mêmes groupes, il y’aurait une possibilité de négocier,  car ces différents groupes collaborent ensemble, explique un membre. Un autre déplore la mise en liberté des personnes  qui nous ont tués et qui continueront à le faire une fois libres.

Cependant, il importe aujourd’hui de reconnaitre que, l’ex-otage Soumi champion a semé le doute dans l’esprit de certains membres lorsqu’il a lui-même avoué qu’il n’a subi aucune violence, ni physique, ni verbal de la part de ses ravisseurs. Cette poignée  des membres du grin  est allée jusqu’à penser que cette histoire d’otage n’est qu’une mise en scène avec une stratégie politique derrière. Comme il semble impossible de changer de système, Soumi est mieux placé pour être le prochain Président élu et négocier la paix avec Iyad et Koufa, lancent-ils. Même  les pro-Soumi du grin sont d’accord de la gravité de cette libération record des terroristes, ils manquent même d’arguments pour se justifier. Selon eux, leur mentor est libre et va devenir président de la République pour mettre le pays sur les rails, c’est tout et c’est un fait de Dieu, disent-ils.

Ibrahima Ndiaye

Source: Mali Tribune

MaliwebCrise malienneSociété
Soumaïla Cissé a été libéré le 8 octobre en compagnie de deux otages italiens et un otage français, après avoir été enlevé le 25 mars 2020 alors qu’il menait campagne dans son fief électoral pour les législatives. Dans le grin cependant, les membres sont tous convaincus que Soumi a...