He oui ! Ceux qui doutaient encore que IBK a entamé déjà sa campagne pour l’élection présidentielle de 2018 peuvent se détromper. Car, l’actuel président, en perte de vitesse et désavoué, est bel et bien en pleine campagne électorale. Pour preuve, le dimanche 8 octobre au Stade Omnisport de Bamako, lors du meeting An Ka Ben à l’allure d’une véritable campagne électorale, les griots du Chef de l’État en l’occurrence l’honorable Moussa Timbiné alias « Moussa Béssé » et sa suite n’ont cessé de chanter les louanges de IBK, le président de la République le plus impopulaire de l’histoire récente de notre pays du fait de son incapacité à répondre aux besoins réels des Maliens. Il manquait juste une bonne composition musicale pour postuler au concours de chanson organisé à travers le monde.

Tout cela en violation de toutes les normes établies en matière d’élection et du fait que nous sommes loin de l’ouverture officielle de la campagne. Dans leur dessein inavoué, la volonté manifeste de toujours berner le peuple, l’honorable Timbiné avait, lors de ce meeting, mis à l’actif de IBK l’acquisition de nouveaux moyens aériens par l’Armée malienne. Pour rappel, depuis la création de ce machin dénommé plateforme An ka ben, le député élu en commune V du district n’a pas pu organiser un quelconque rassemblement de cette nature afin de montrer ce qu’elle vaut réellement.

ibrahim boubacar keita ibk president malien avion helicoptere geurre armeee air malienne fama militaire

Subitement, après la réception des avions par l’Armée de l’air du Mali, l’argument est tout trouvé. Ainsi, la machine du mensonge et de la manipulation a été actionnée par le président de la jeune RPM, reconnu pour avoir été le leader estudiantin le plus violent de l’histoire de notre pays.

helicoptere avion combat guerre mali

Celui-ci, malgré son éloquence, le monsieur   a superbement omis de dire que ces avions resteront cloués au sol, donc ils ne peuvent pas être utilisés par l’Armée malienne tant l’Accord de défense avec la France reste en vigueur. Par la signature de ce document, IBK vient de réduire en esclavage tout le peuple malien. Pour cause, cet accord stipule clairement que l’Armée française constitue la force de réactivité de l’Armée malienne. Donc, quels que soient  les moyens aériens acquis par le Mali, ils ne seront d’aucune utilité pour la résolution de la crise sécuritaire qui s’impose à notre pays !

La question qui taraude l’esprit du Malien ordinaire est de savoir pourquoi les plus hautes autorités ne disent pas la vérité au peuple. Peut-on toujours continuer à diriger le peuple par des slogans creux et mensongers ?

Cela ne nous surprend guère, car le président IBK et ses acolytes sont les spécialistes de la violation de toutes les règles démocratiques de base. La violation de la loi sur le genre lors des différentes nominations atteste parfaitement cette attitude du régime actuel.

Mama PAGA

 

Le Pays

MaliwebCrise malienneMaliweb Malijet Maliactu
He oui ! Ceux qui doutaient encore que IBK a entamé déjà sa campagne pour l’élection présidentielle de 2018 peuvent se détromper. Car, l’actuel président, en perte de vitesse et désavoué, est bel et bien en pleine campagne électorale. Pour preuve, le dimanche 8 octobre au Stade Omnisport de...