Vivre aujourd’hui au Mali est dure. Mais passer un temps dans les Régions du Centre et du Nord semble le tréfonds de la dureté et relève du parcours du combattant.

 

De jour comme de nuit, l’insécurité continue de faire parler d’elle. Pour preuve, le mardi dernier, des Hommes armés non identifiés ont tiré sur l’opérateur économique, Hama Hiya Touré, à son domicile, à Gao. Admis d’urgence à l’Hôpital, la victime par succomber à ses blessures hier, mercredi 2 octobre. Au marché de Wabaria, des Hommes armés ont enlevé aussi deux (2)  revendeurs de vaches. Selon des sources locales, les ravisseurs  accusent les deux victimes de complicité avec des voleurs de bétail. Selon d’autres sources, 13 personnes formant un réseau de bandits arrêtés le mardi dernier auraient été relâchés contre un pactole de  07 millions de francs CFA.

Au Centre du pays, au moins 25 militaires  ont été tués entre le lundi et mardi derniers dans une attaque coordonnée contre les camps de Boulkessy et Mondoro, près de la frontière avec le Burkina Faso. Un bilan très lourd, mais  qui pourrait encore s’aggraver vu qu’une soixantaine de FAM sont également portés disparus. Au moment où nous mettions cette information sous presse, cette  attaque meurtrière n’avait  pas encore été revendiquée.

Ada Djiga, Stagiaire 

Le Combat

MaliwebCrise malienneNord-Mali
Vivre aujourd’hui au Mali est dure. Mais passer un temps dans les Régions du Centre et du Nord semble le tréfonds de la dureté et relève du parcours du combattant.   De jour comme de nuit, l’insécurité continue de faire parler d’elle. Pour preuve, le mardi dernier, des Hommes armés non...