Le 24 juin dernier, la place d’arme du Quartier général de la MINUSMA à Bamako a de nouveau été le lieu d’un ultime adieu à un Casque bleu tombé au champ d’honneur. La cérémonie a eu lieu en hommage au sacrifice pour la paix, consenti par le soldat de 2ème classe, Jean Emmanuel HABA, du contingent guinéen de la MINUSMA.

 

Le 19 juin 2022, alors qu’il menait une opération de recherche et de détection de mines avec ses frères d’armes, le Casque bleu HABA a été grièvement blessé par un Engin explosif improvisé. Il succombera à ses blessures le même jour à l’hôpital militaire de la MINUSMA de Kidal.

Pour lui rendre ce dernier hommage et saluer sa bravoure, la haute direction de la Mission des Nations unies, la hiérarchie militaire des Forces armées maliennes (FAMa) et des Casques bleus (Force, police et civils), des officiels maliens, des représentants du corps diplomatique accrédités au Mali, ainsi que ses collègues civils et en uniforme étaient présents.

Dans son oraison funèbre, le Lieutenant-Colonel Moussa SOUMAH, Commandant en second du bataillon guinéen, se souvient de la « motivation et du courage qui animaient le défunt et le poussait à toujours bien faire son travail de recherche et de détection des engins explosifs avec détermination et esprit de sacrifice ».

Après avoir décoré la dépouille mortuaire de la Médaille de l’ONU à titre posthume, le Général MEUNIER, Chef d’État-major de la Force de la MINUSMA est revenu sur le quotidien des Casques bleus sur le terrain.

« Les soldats de la paix de la MINUSMA font l’objet d’engagements hostiles quotidiens, allant de tirs indirects, d’engins explosifs improvisés à des attaques directes et complexes, » a-t-il déclaré avant d’ajouter que « cela doit aussi nous rappeler que chaque jour, nous devons nous demander ce que nous pouvons faire de plus et de mieux pour empêcher que cela ne se produise ».

Présidant la cérémonie, le Chef de la MINUSMA, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies au Mali, El-Ghassim WANE, a déposé une gerbe de fleurs sur le cercueil du défunt. Revenant sur la situation sécuritaire, il a réitéré l’engagement de la Mission à poursuivre son Mandat pour la paix au Mali. « La route vers la paix demeure semée d’embuches, mais rien n’entamera notre détermination (…) Que le sacrifice du soldat HABA nous inspire et nous amène à nous mobiliser encore d’avantage, pour la cause de la paix, de la sécurité et des droits de l’homme au Mali ».

Source : MINUSMA

MaliwebCrise malienneSociété
Le 24 juin dernier, la place d’arme du Quartier général de la MINUSMA à Bamako a de nouveau été le lieu d’un ultime adieu à un Casque bleu tombé au champ d’honneur. La cérémonie a eu lieu en hommage au sacrifice pour la paix, consenti par le soldat de...