Le parti ADEPM soucieux de la crise scolaire au Mali a appris avec indignation l’ouverture des classes d’examen prévu pour le 2 juin 2020.

Le parti ADEPM s’oppose à cet acte de génocide scolaire mettant l’avenir de nos enfants en danger dans un monde de compétition et d’intégration sous régionale.

Le gouvernement devait offrir mieux à nos enfants que de sauver l’année scolaire et piétiner leur avenir scolaire. .

Le parti ADEPM propose au gouvernement l’application stricte de l’article 39 et une concertation nationale sur la question scolaire pour sauver définitivement notre école.

Dans tous les cas le gouvernement assume la responsabilité totale de la crise scolaire par la non tenue des promesses et le refus d’appliquer une loi votée par les députés et promulguée part le président de la République.

Bamako le 31 Mai 2020

Aboubacar Sidick Fomba président du parti ADEPM.

MaliwebCommuniqué de presseCrise malienneEducation
Le parti ADEPM soucieux de la crise scolaire au Mali a appris avec indignation l'ouverture des classes d'examen prévu pour le 2 juin 2020. Le parti ADEPM s'oppose à cet acte de génocide scolaire mettant l'avenir de nos enfants en danger dans un monde de compétition et d'intégration sous régionale. Le...