La contre-offensive menée au lendemain de la mort d’une quarantaine de militaires à Boulkessi se poursuit toujours dans la zone à travers des opérations de ratissage des FAMas appuyées par Barkhane.

 

C’est ainsi que, lors de l’opération dite  » Eléphant « , qui a débuté le 7 octobre dernier et à l’issue d’une vingtaine de sorties et frappes aériennes,  une cinquantaine de terroristes ont été neutralisés, plusieurs autres blessés. Un effectif de 18 militaires, faisant partie des portés disparus du 30 septembre, ont refait surface. Selon l’Armée, le nombre des portés disparus a connu une baisse. Ils sont désormais quelque 27 à n’avoir pas encore donné signe de vie.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

MaliwebCrise malienne
La contre-offensive menée au lendemain de la mort d’une quarantaine de militaires à Boulkessi se poursuit toujours dans la zone à travers des opérations de ratissage des FAMas appuyées par Barkhane.   C’est ainsi que, lors de l’opération dite  » Eléphant « , qui a débuté le 7 octobre dernier et à...