Depuis 2012, le Mali traverse une crise multidimensionnelle sans précédent de son histoire. Et l’une des réponses appropriées à cette crise politico-sécuritaire pourrait être la reforme du secteur de la sécurité qui a eu un sérieux coup. Conscient de cet état de fait, les autorités maliennes ont élaboré une stratégie nationale de Reforme du Secteur de Sécurité. Ainsi, un atelier de dissémination cette stratégie nationale de la réforme du secteur de la sécurité au Mali ayant regroupé une cinquantaine de personnes a eu lieu les 21 et 22 novembre 2018 à l’ONOMO de Bamako.

Cet atelier de deux jours est organisé par l’Alliance pour Refonder la Gouvernance en Afrique (ARGA-Mali) en partenariat avec le Commissariat à la Reforme du secteur de la sécurité (RSS) et la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation du Mali). L’objectif général de cet atelier est de contribuer à une meilleure compréhension de la réforme du secteur de la sécurité par les acteurs de la société civile, les communautés en vue de sa bonne appropriation.

Lors de la cérémonie d’ouverture, le Coordinateur par intérim de ARGA-Mali, Moussa Alassane Sanogo a fait savoir que le Mali  a entamé de vastes reformes politico institutionnelles avec l’accompagnement de la communauté internationale pour tenter d’apporter des réponses à la crise multi dimensionnelle qu’il traverse depuis 2012.

Parmi ces réformes majeures,  il a cité celle de la RSS comme mentionné dans l’article 23 de l’accord qui stipule : « les parties conviennent de la nécessité d’entreprendre en profondeur une réforme du secteur de la sécurité en tirant les leçons des expériences passées et en s’appuyant sur les documents pertinents de l’Union Africaine et des Nations Unies ».

Selon lui, le Mali n’est pas seul dans sa dynamique de reforme pour la sortie de crise, car, il bénéficie du soutien de la communauté internationale à travers la « MINUSMA, la cheville ouvrière engagée dans divers volets de mise en œuvres des reformes entreprises. Sa section RSS-DDR apporte un appui technique et financier aussi bien aux structures Etatiques de mise en œuvre de la RSS que des acteurs de la société civile engagés à cet effet.  Ce présent atelier portant sur la dissémination de la stratégie de la RSS au Mali pourrait se concevoir comme la suite logique de l’atelier de renforcement de capacité sur la RSS entamé depuis 2017 ».

Enfin, Moussa Alassane Sanogo de ARGA-Mali a souhaité une paix durable. Au cours de cet atelier, il y a eu la présentation de plusieurs modules par les experts dont la présentation de la stratégie nationale de la RSS au Mali. A la cérémonie de clôture dudit atelier, le représentant de la Minusma, Eric Blaise a remercié les participants pour leur assiduité.

Aguibou Sogodogo

Source: Le Républicain

MaliwebCrise malienneminusma
Depuis 2012, le Mali traverse une crise multidimensionnelle sans précédent de son histoire. Et l’une des réponses appropriées à cette crise politico-sécuritaire pourrait être la reforme du secteur de la sécurité qui a eu un sérieux coup. Conscient de cet état de fait, les autorités maliennes ont élaboré une...