Au moins quatre membres de la cour constitutionnelle malienne ont rendu leur démission, sur fond de crise sociopolitique, qui sévit dans ce vaste pays sahélien.

La cour constitutionnelle, dirigée par Madame Manassa Danioko, a enregistré quatre démissions en son sein. Selon des médias locaux, les juges constitutionnels, Fatoumata Diall, Mahamadou Boire, M’Pèrè Diarra et Zoumana Cissé, ont rendu officiellement leur démission. Cette vague de démissions fait suite aux manifestations qui secouent le régime malien et dont la cour est tenue, d’une part, responsable.

A lire aussi:   Niger – Détournement au ministère de la Défense: l’opposition vent débout contre Mahamadou Issoufou

En effet, la démission de quatre membres, ajoutée au décès, le 4 juin dernier, d’un autre membre (Modibo Toundy Guindo), va paralyser l’institution, composée de neuf membres, qui ne pourra plus désormais se réunir pour faute de quorum. C’est une autre crise qui frappe de plein fouet la plus haute institution en matière constitutionnelle, pointée du doigt comme dans la crise politique.

Les 5 et 19 juin derniers, des maliens sont descendus dans la rue pour exiger la démission d’Ibrahim Boubacar Kéita, au pouvoir depuis 2013. L’Union africaine a dépêché une mission à Bamako pour rencontrer les protagonistes, tracer une feuille de route pour un règlement du conflit par la voie d’un dialogue. Ce qui ne semble pas prospérer pour l’heure.

Source: beninwebtv
MaliwebCrise malienneJustice
Au moins quatre membres de la cour constitutionnelle malienne ont rendu leur démission, sur fond de crise sociopolitique, qui sévit dans ce vaste pays sahélien. La cour constitutionnelle, dirigée par Madame Manassa Danioko, a enregistré quatre démissions en son sein. Selon des médias locaux, les juges constitutionnels, Fatoumata Diall, Mahamadou...