Le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (JNIM)  dirigée par le djihadiste malien, Iyad Ag Ghaly, veut remettre à l’Etat malien, les corps des 11 militaires maliens tués suite à un raid de Barkhane dans la nuit du lundi 23 au mardi 24 octobre dernier. Pour ce faire, dans un nouveau communiqué, il aurait demandé à la France d’accepter l’intervention d’une partie neutre pour recevoir les corps des militaires pour les besoins d’une autopsie. Laquelle vise à déterminer l’identité des personnes tuées ainsi que les circonstances pour lesquelles elles sont mortes.

iyad ag ghali djihadiste leader terroriste islamiste ansar dine

Le groupe avait insisté sur le fait que ces militaires avaient été tués au cours d’un raid mené par Barkhane avec deux barils remplis d’explosifs Sur leur lieu de détention près de la ville d’Abibara dans l’état de Kidal, au nord-est du Mali.

Quelques semaines au paravent, ce groupe avait également diffusé une vidéo dans laquelle les militaires détenus en otages demandaient au président de la République d’intervenir pour les faire libérer.

TS

Source: L indicateur du renouveau

MaliwebCrise malienneMali actu
Le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (JNIM)  dirigée par le djihadiste malien, Iyad Ag Ghaly, veut remettre à l’Etat malien, les corps des 11 militaires maliens tués suite à un raid de Barkhane dans la nuit du lundi 23 au mardi 24 octobre dernier. Pour ce...