L’artiste Salif Keita, pour avoir touché à la plait du capitalisme a certainement irrité des néocolonialistes tapis sous la couverture de l’amitié franco-malienne. En tout cas, le commun des Maliens a du mal à comprendre, comment un message entre frères puisse concerner un diplomate qui prend la plume pour défendre son président. Salif ne s’est pas adressé à la France, il a bien dit (n’koro) s’agissant d’IBK, la France n’est le grand frère de Mr Salif Keita, précise-t-on. Si l’ambassadeur de la France au Mali ne comprend pas le bamanan au point de s’introduire dans cette affaire entre frères Keita, les internautes n’ont pas tardé à lui rendre la monnaie.
Par contre, les facebookeur malien invitent leur compatriote à se réveiller pour barrer la route à la machine néocoloniale en marche toujours en Afrique en ce 21e siècle encore, à l’image de ce qui se passe au Mali et dans les pays du Sahel.

Capitaine N’golo Sanogo : Wahooo, c’est impressionnant et c’est tout ce dont on a besoin. Que les intellectuels prennent la parole et ces politicards comprendront que la récré est terminée.

Sibiry Diarra : Très belle réplique à hauteur de souhait ! Grand merci Monsieur pour avoir laver une infime partie de l’affront à cet affreux «diplomate «. Merci encore digne fils du Mali !
Hassa Kone : Oui enfin Soundiata replante le baobab dans la cour de sa mère. Affront lavé, et s’il savait que <<Barou n’est pas revenu bredouille de son Espagne >>bravo !

Sambou Sissoko : Dans le but de répondre à Salif Keita, ceux qui se donnent la peine de publier la photo de sa fille n’ont rien compris dans le message qu’il a voulu transmettre aux membres du très sélect club des «1%» les plus riches de la France. En effet, l’artiste musicien de renommée internationale sait très bien comment le monde capitaliste fonctionne. Il est bien informé de la manière dont la Libye a été déstabilisée et comment les djihado-séparatistes ont été installés à Kidal par l’OTAN. En conséquence, il s’est adressé exclusivement aux néocolonialistes qui utilisent les symboles de la République française pour piller notre pays bien évidemment avec la complicité de certains de nos décideurs politiques. La France des «1%» ne représente pas forcément les intérêts du peuple français. Je mets quiconque au défi de me prouver que le peuple français approuve à l’unanimité ce que Macron est en train de faire au Mali. Salif est un citoyen malien. Il a le droit de faire usage en cas de besoin de la liberté d’expression que lui a conférée la constitution du Mali.

Souleymane Issa Traore : Très éclaircissant pour celui qui semble ne pas comprendre !!

Diawara Mahamadou : Bien dit petit frère, Salif est et restera un grand homme.

Boulkassoum Karambe : Qui se sent morve qu’il se mouche. Je me demande pourquoi la France s’offusque ? Salif ne s’est pas adressé à la France, il a bien dit (n’koro) s’agissant d’IBK, la France n’est le grand frère de Mr Salif Keita. Si Mr l’ambassadeur de la France au Mali ne comprend pas le bamanan afin de s’introduire dans cette affaire entre frères Keita. Qu’il aille (ambassadeur) prendre des cours à l’école n’ko ou à la DENAFLA. Alors, ce que j’ai à lui dire dans ce message n’apparaît pas le nom de son père ni de sa mère non plus celui de son grand père encore moins sa grand-mère ni celui de De Gaul. On dit généralement : qui cherche, trouve ou chercher trouver. Souvent, à force de bêcher la terre, on a la forte chance de rencontrer les squelettes de sa grand-mère.

Alpha Boubakrine Konare : Mr Sambou ne perd pas ton temps à répondre aux détracteurs de Mr Salif Keïta. Ils ont compris son message plus que nous !

Ibrahim Mamby Sissoko : Mais grand frère vous avez tout dit.

Mohamed Keita : Est-ce qu’il difficile de comprendre qu’il y’a eu du génocide au Mali. Mais et pourtant, les Maliens ne sont même pas au courant. C’est par les médias qu’on apprend.

El Hadj Mohamed Bamba : Waati Sera 2020. Le Mali, aux Maliden
« La sincérité fait mal aux personnes qui vivent dans un monde de mensonges».

El Hadj Mohamed Bamba : Le Malien a été formé et informé comme ça pas pour défendre la cause du Mali, mais un soi-disant leader politique.
Ils ont été formés juste pour déstabiliser, dénigrer un bon patriote.
Salif a parlé avec respect et il a dit quoi de mal ?

Mohamed Keita : bien dit Sambou Sissoko. Mais les gens sont mauvais, je te dis. Le Malien ne peut pas se réveiller pour savoir qu’il y’a même les Européens l’idée de Salif et qui ont même dit avant lui. Comment on peut être sans cœur ? Bamako a besoin d’un bain chaud pour que les crapauds se mettent en mouvement.

Capitaine N’golo Sanogo : Trop d’ignorants dans nos rangs. Et, ils ne comprendront jamais comment l’ONU et ses BARONS fonctionnent. C’est dommage qu’au 21e siècle encore, après des siècles de souffrance, que l’homme africain (plus de la moitié) soit encore dans l’obscurantisme politico-religieux.

Fouss Coul : Alors, il n’a qu’à chanter pour faire passer son message. Il va bien trouver les Français devant lui.

Fouss Coul : Ce qui touche le peuple français, et tout ce qu’ils n’aimaient pas ils le manifeste par des marches. Tout le monde sait que la France est complice des exactions que le Mali connait aujourd’hui, alors M. Sambou Sissoko, le peuple français a fait quoi jusqu’à la ?

Zouber Sotbar : Et puis, quel est le rapport entre la fille et le Père ?

Bako Traore : Mon cher, ils ont très bien compris, ils veulent tout simplement détourner l’attention des gens qui ont un esprit faible.

Bourama Coulibaly : Effectivement, M. Sissoko Salif est un patriote qui connait un peu les mirages de la France pour avoir vécu là-bas. Qu’ils sachent que l’amour d’une personne ou je ne sais quoi ne doit en aucun moment nous voiler la face, face à la réalité. Bonne journée à Sissoko !

Alhousseini Bretaudeau : Sambou, je partage ton analyse et j’ajoute que le peuple français dans sa grande majorité ignore presque tout de la FrançAfrique.

Sékou Massaman Koné : Est-ce qu’ils cherchent à comprendre Salif. C’est des constipés mentaux !

Kaou Abdramane Diallo :… Un Résistant ! Le Mali plie, mais ne rompt jamais ! Merci Sambou Sissoko/

Sekouba Keïta : Ceux qui accusent Salif ont bien compris son message, ils sont indignés seulement de voir IBK critiqué et la France accusée de massacres.

Modibo Dembele : Tous ceux qui critiquent les propos de Salif Keita sont les vrais ennemis de la nation, car ces propos sont d’une véracité tangible.

Source: info-matin

MaliwebCrise malienne
L’artiste Salif Keita, pour avoir touché à la plait du capitalisme a certainement irrité des néocolonialistes tapis sous la couverture de l’amitié franco-malienne. En tout cas, le commun des Maliens a du mal à comprendre, comment un message entre frères puisse concerner un diplomate qui prend la plume pour...