Les membres du comité stratégique du mouvement du 5 juin-rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) étaient face à la presse, le vendredi 7 août, au siège de la CMAS. Objectif : expliciter les termes et contenus des futures activités de leur mouvement à travers de grands rassemblements populaires prévus demain, mardi, à Bamako, dans beaucoup de capitales régionales et dans la diaspora. C’était sous l’égide du Dr Choguel Kokalla Maiga.

D’entrée de jeu, le président du comité stratégique du M5-RFP, Dr Choguel Kokalla Maiga a déploré les arrestations et les condamnations de certains membres de son mouvement lors de la désobéissance civile après la trêve. «Malgré le caractère pacifique de cette démarche, nous avons enregistré beaucoup d’agressions de plus en plus brutales et d’arrestations arbitraires contre de jeunes citoyens, des journalistes et agents des médias, dont la plupart ont été directement déférés à la prison centrale, puis jugés et condamnés à des peines d’emprisonnement ferme, pour simplement avoir exercé leurs droits constitutionnels », a-t-il regretté avant de mettre en garde les ministres Mbemba Moussa Keïta et Me Kassoum Tapo, respectivement ministre de la Sécurité et celui de la Justice.

À entendre Choguel Kokalla Maiga, la détermination du M5-RFP est forte pour arriver au bout de son combat. « Nous n’abandonnerons pas et ne céderons jamais aux intimidations, aux menaces, aux arrestations et aux sévices corporels qui continuent aujourd’hui encore. Nous devons continuer à honorer la mémoire des Martyrs en réussissant cette lutte, et en leur rendant justice », a-t-il entonné devant les hommes de médias et les militants du M5-RFP.

Le Rassemblement du mardi 11 août 2020

Si les soutiens du Président IBK pensent déjà la mort du M5-RFP, ce mouvement croit toujours en sa capacité de mobilisation. Il prévoit un rassemblement historique ce mardi à Bamako et partout à travers le monde. « En plus des actions de désobéissance civile qui continuent crescendo, le M5-RFP a fixé la date du mardi 11 août 2020 pour tenir à Bamako le plus grand rassemblement populaire de l’histoire moderne de notre pays », a laissé entendre le conférencier. Il ajoute : « Cette activité marquera le début de grands rassemblements et marches de processions à travers les villes, les routes et campagnes, tant à Bamako, dans les régions de l’intérieur que dans la Diaspora, et ce, de façon continue jusqu’à la démission de IBK et de son régime ». Mais Dr Choguel Kokalla Maiga a tenu à préciser que toutes ces activités se dérouleront dans le strict respect de la Constitution du Mali.

Pour ce mouvement, le combat qu’il mène est pour sauver le Mali, « menacé de disparition en tant qu’État, Nation, Démocratie et République laïque ». Le M5-RFP a encore exigé « la démission de M. Ibrahim Boubacar Keïta et de son régime pour permettre l’ouverture d’une Transition démocratique entre toutes Forces vives du Pays ».

Boureima Guindo

Source: Journal le Pays-Mali

MaliwebCrise malienneMalijet
Les membres du comité stratégique du mouvement du 5 juin-rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) étaient face à la presse, le vendredi 7 août, au siège de la CMAS. Objectif : expliciter les termes et contenus des futures activités de leur mouvement à travers de grands rassemblements populaires prévus demain, mardi,...