Auteur compositeur, Yoro Sidibé qui a plus de 90 ans aujourd’hui à composé plus de 500 chansons qui rappellent la gloire du Mali de Modibo Keita. Avant les indépendances , Yoro Sidibé après 20 années d’école coranique a entrepris de chanter et ses premiers chantés furent à l’époque où Modibo Keita était un simple instituteur. Ensuite les époques politiques de Fily Dabo Sissoko et Modibo Keita ont trouvé l’enfant de Bambala dans la chanson derrière les grands hommes du Mali.


Ancré dans nos valeurs ancestrales, chanteur et compositeur, Yoro Sidibé dit Saran Saran Yoro, ne chante que les hommes de valeurs et les valeurs qu’il chante sont: le travail, la bravoure, l’honnêteté, la dignité et l’amour de la patrie, l’armée et les chasseurs au rythme souvent de contes légendaires et de chants historiques qu’il crée.
De ses débuts avant les indépendances à nos jours, l’artiste a mis sur le marché 44 albums complet. Quelle prouesse Yoro Sidibé Vol.1 jusqu’à Vol.44. Il a chanté dans le folklore pour toutes les régions du Mali à chaque fois qu’on lui a invité. Et son cachet est unique et connu de tous: dix (10) noix de colas. Pas plus. C’est historique et même surhumain ce que Yoro Sidibé a apporté à la culture malienne avec plus de 1.000 animations folkloriques de vieilles nocturnes à l’honneur de tout le Mali.
Homme de valeur et très effacé, Yoro Sidibé n’a jamais rien demander aux hommes que la bravoure et la témérité (tièya).

Sa dernière grande prouesse remonte à dix jours seulement où victimes d’une attaques terroristes en provenance de Bougouni, du haut de ses 90 ans, il a neutralisé les deux dangereux terroristes avant de les remettre à la gendarmerie qui a mené une enquête pour mettre la main sur 20 pistolets mitrailleurs et d’autres armes de combats. Cette seule prouesse suffirait à lui décerner une médaille mais non, les autorités actuelles en charge de la sécurité n’ont que faire de cette preuve de patriotisme.

Si vous connaissez quelques qui connait Mme N’Diaye Ramatoulaye Diallo, dites là quelle est très en faute et qu’à chaque opération de distribution de décoration aux artistes modernes, elle irrite les artistes traditionnels par ce manque d’intérêt et cette méconnaissance de la culture malienne. Nous sommes un pays de tradition et personne n’a besoin d’apprendre aux autorités, à commencer par celles en charges de la culture que notre culture est vraiment traditionnelle. Il n’y a donc aucune excuse au fait que les opérations omettent savamment les chaneurs de Donso Ngoni, les folkloristes au fin fond du pays, les geomaciens et marabouts chez les autorités rôdent au quotidien. N’ont-ils pas de méritent réels ou ils sont de basses classes de la société ?

S’il vous plaît, arrêtez l’injustice, arrêtez de saper le morale des travailleurs.

Seydou Oumar Traoré, journaliste.

Source: Malijet.CO

MaliwebCrise malienneSociété
Auteur compositeur, Yoro Sidibé qui a plus de 90 ans aujourd'hui à composé plus de 500 chansons qui rappellent la gloire du Mali de Modibo Keita. Avant les indépendances , Yoro Sidibé après 20 années d'école coranique a entrepris de chanter et ses premiers chantés furent à l'époque où Modibo...