Deux personnes ont trouvé la mort, dans la nuit de samedi à dimanche à Diéma, après qu’elles eurent refusé d’obtempérer aux tirs de sommation des éléments de la brigade de gendarmerie en faction à l’entrée de la ville. Trois autres personnes ont été blessées.

 

La gendarmerie a, dans un communiqué, indiqué qu’après avoir aperçu les phares de deux véhicules se dirigeant vers ses positions, elle a intimé aux conducteurs de s’immobiliser. Malgré la sommation, le premier véhicule a forcé le barrage pour se diriger vers la ville. Quant au second véhicule, il avait également forcé le passage en ignorant la sommation. C’est en ce moment, signale la gendarmerie, que des tirs ont visé ce véhicule, l’obligeant à s’immobilier. Après constat, il s’est avéré qu’il s’agissait plutôt d’un véhicule de forage de la société  » Aigle forage « . Deux occupants ont été tués et trois blessés.

La situation sécuritaire reste vive à Diéma depuis le 10 février lorsqu’une attaque terroriste avait été repoussée par la gendarmerie. Deux assaillants avaient été abattus, des armes et munitions récupérées. Des mouvements de groupes terroristes sont régulièrement signalés dans la zone depuis quelques semaines.

A. DIARRA

Source : l’Indépendant

MaliwebCrise malienne
Deux personnes ont trouvé la mort, dans la nuit de samedi à dimanche à Diéma, après qu’elles eurent refusé d’obtempérer aux tirs de sommation des éléments de la brigade de gendarmerie en faction à l’entrée de la ville. Trois autres personnes ont été blessées.   La gendarmerie a, dans un communiqué,...