Une force d’opérations spéciales de l’UE conjointe formée pour soutenir la lutte du Mali contre les groupes djihadistes se déploiera mercredi dans ce pays d’Afrique de l’Ouest, a déclaré la ministre française de la Défense, Florence Parly.

Une centaine de militaires français et estoniens constitueront initialement la force surnommée Takuba, a indiqué dimanche Parly à la version en ligne du quotidien La Croix.

Un deuxième contingent d’environ 60 soldats tchèques se déploiera en octobre, suivi par quelque 150 soldats suédois en janvier 2021, a déclaré Parly.

“L’Italie vient de manifester son souhait de nous rejoindre”, a-t-elle ajouté.

Les violences djihadistes et interethniques au Mali et au Niger et au Burkina Faso voisins ont tué au moins 4000 personnes en 2019, selon les Nations Unies.

L’ensemble de la région du Sahel connaît de plus en plus d’attaques effrontées de groupes islamistes malgré le renforcement des armées nationales et le déploiement de 5100 troupes anti-terroristes françaises.

Mais comme les forces djihadistes se sont affaiblies, elles ont de plus en plus recours au recrutement de mineurs, a déclaré Parly.

“Malgré toutes les précautions prises, certains (enfants soldats) peuvent être blessés ou tués pendant les combats”, a-t-elle averti.

dab / stb / gd / jh

MaliwebCrise malienne
Une force d'opérations spéciales de l'UE conjointe formée pour soutenir la lutte du Mali contre les groupes djihadistes se déploiera mercredi dans ce pays d'Afrique de l'Ouest, a déclaré la ministre française de la Défense, Florence Parly. Une centaine de militaires français et estoniens constitueront initialement la force surnommée Takuba,...