Après l’observation d’une trêve décrétée par le comité stratégique du mouvement du 5 juin en raison de la fête de Tabaski, la désobéissance civile a repris ce lundi 3 août dans la capitale et d’un peu partout à l’intérieur du pays. Les services étatiques sont quasiment paralysés et ce, malgré d’importants dispositifs sécuritaires déployés par les autorités. Pour l’instant pas de pertes en vies humaines enregistrées, mais des pneus ont été brûlés et certains lieux publics sont fermés.
Ces incidents interviennent après l’échec des négociations de la mission de la CEDEAO au Mali qualifiée ”de partiale” dans ses actions en faveur du régime en place. Les manifestants majoritairement jeunes se disent déterminés à poursuivre cette désobéissance civile dite “marche d’escargots” jusqu’à la démission d’IBK…

Source: Page Facebook le Figaro du Mali
MaliwebCrise malienne
Après l'observation d'une trêve décrétée par le comité stratégique du mouvement du 5 juin en raison de la fête de Tabaski, la désobéissance civile a repris ce lundi 3 août dans la capitale et d'un peu partout à l'intérieur du pays. Les services étatiques sont quasiment paralysés et ce,...