Des publications circulant sur les réseaux sociaux au Mali, en Côte d’Ivoire ou en Centrafrique affirment que deux Français appartenant à un groupe terroriste auraient été arrêtés au Mali. Une histoire inventée de toutes pièces, avec une photo sortie de son contexte.

 

Plusieurs publications comme ici, là ou encore ici relaient depuis un mois la même photo de deux hommes blancs en caleçon marchant à côté de militaires. La légende affirme qu’il s’agit de “terroristes” de nationalité “française”.

La publication a aussi été relayée sur une page “Soutien à la Russie en RCA” s’indignant de “l’occupation française de l’Afrique”.

Au total, ces publications ont été partagées plus de 5 000 fois.

Pourquoi c’est faux

Face à une image douteuse, faire une recherche d’image inversée est toujours un réflexe de base. Ces recherches sont souvent faciles à faire directement sur un ordinateur et même sur un téléphone portable. Il existe de nombreuses applications de recherche d’image inversée sur Android ou iPhone (voir ici pour en savoir plus). Nous avons utilisé l’application “Search by Image” comme le répertorie la video ci-dessous.

Sur cette recherche, une minute suffit pour repérer grâce au moteur de recherche Yandex que la photo, prise par le photographe Fototala King Massassy, a été utilisée sur plusieurs sites Internet, et notamment celui du tabloïd The Daily Mail. Il s’agit d’une photo prise pour les agences AFP et Getty Images le 19 juin 2017, il y a plus de deux ans.

En lisant les articles où la photo a été publiée, le contexte n’a rien à voir avec des “terroristes français” : ce jour-là, des jihadistes avaient attaqué le Campement Kangaba, un hôtel de luxe près de Bamako, où se trouvaient plusieurs touristes. Cinq personnes avaient été tuées, dont deux membres de la Commission européenne en mission au Mali, ainsi que trois civils. Les deux hommes blancs visibles sur la photo sont en réalité des soldats de la mission militaire européenne EUTM qui étaient en jour de repos dans cet hôtel, près d’une piscine.

Selon le récit publié sur Jeune Afrique, un carnage a d’ailleurs été évité grâce à un de ces militaires qui a blessé un des jihadistes. L’AFP précise que ces militaires ont ensuite réussi à s’échapper de l’hôtel, ce qui explique leur accoutrement.

Les publications accusant à tort des ressortissants français d’être des terroristes infiltrés sont fréquentes sur le web en Afrique de l’Ouest : que ce soit au Nigeria avec un présumé hélicoptère français livrant des armes à Boko Haram, ou encore des soldats français pillant de l’or au Mali, ces publications s’avèrent généralement fausses. Elles s’appuient sur le ressentiment néocolonialiste.

Pour en savoir plus sur la vérification des images sur Internet, vous pouvez consulter nos articles sur le guide des Observateurs de France 24.

france24

MaliwebCrise malienneVideo
Des publications circulant sur les réseaux sociaux au Mali, en Côte d’Ivoire ou en Centrafrique affirment que deux Français appartenant à un groupe terroriste auraient été arrêtés au Mali. Une histoire inventée de toutes pièces, avec une photo sortie de son contexte.   Plusieurs publications comme ici, là ou encore ici relaient depuis un mois la...