D’abord on constate que certains insinuent que c’est en rapport avec l’incident qui a impliqué le frère Moussa Ag Assarid lorsque celui-ci a parlé tamasheq dans une salle.


Le cas avec Moussa Ag Assarid n’a rien à voir avec la vidéo ci-jointe. Il a existé dans une autre salle avec du bruit également puisque visiblement il y’a des gens qui estiment encore que leur seule langue s’imposerait aux autres.

Cette scène qui n’a rien de grave s’était plutôt déroulée dans une autre salle où je suis présent avec 5 autres collègues de la CMA.

Publiée par Attaye Ag Mohamed sur Lundi 16 décembre 2019

En effet, la délégation de la CMA dans cette salle comme ce fut le cas hier avec l’intervention du camarade Mossa Ag Attaher, n’intervient qu’une seule fois dans la journée à travers un seul de ses délégués et qui doit capitaliser tout le temps de parole(entre 2 et 4 minutes par intervenant) des autres.

Lire aussi : https://bamada.net/dialogue-national-inclusif-participation-possible-de-la-cma-et-de-la-plateforme

Aujourd’hui je devais assuré cet exercice au nom de l’équipe avec un moyenne de 15 minutes. Le Président de la Commission en avait été informé.
Cependant vous constaterez que pendant que j’intervenais, celui-ci ne cessait de m’interrompre malgré que j’étais encore dans le temps. Un moment il s’est permit de me dire qu’il fallait se respecter et que l’on ne valait pas mieux que lesautres”.

Lire aussi : http://malijet.co/editorial/autement-dit-en-attendant-soumi-la-cma-et-les-autres

Une réaction de sa part qui n’avait aucune raison d’être faite et les camarades trouvaient qu’ils ne fallait pas passer sans lui dire qu’il n’y a eu aucun manquement de notre part. J’ai tout de même essayé de m’excuser au cas où j’aurais pu manquer du respect à quelqu’un.

Publiée par Attaye Ag Mohamed sur Lundi 16 décembre 2019

Vous pouvez constater sur une courte vidéo que j’ai terminé mon intervention pendant quelques gens ont font ne cessaient de nous crier dessus.

Lire aussi : https://bamada.net/dialogue-national-la-cma-sera-la

Au regard de cette situation, certains frères de la délégation estimaient qu’il n’était pas nécessaire de rester dans une salle où le Président nous traitait de chose pareil et que des gens tentent de nous empêcher de parler. C’est ainsi que des délégués sont venus vers nous pour nous rassurer que nous étions dans notre droit et qu’il fallait pas que l’on quitte la salle.

Publiée par Attaye Ag Mohamed sur Lundi 16 décembre 2019

Une personne filmait cette scène qui n’a rien d’un incident grave puisque personne ne manifestait de l’agressivité à part quelques aigris en manque d’idées qui ont vite constater que la grande majorité de la salle avait du respect pour le sens du dialogue démocratique et respectueux. https://bamada.net/communique-de-la-cma-suite-a-la-polemique-suscitee-dans-les-milieux-officiels-maliens-par-la-prise-de-parole-du-chef-de-bureau-de-la-miniusma-a-kidal-au-congres-ordinaire-du-mnla Voilà une explication sur cette image distillée comme étant un clash ou un cafouillage. Elle ne confirme que ce que je disais sur la politique de désinformation.

Lire aussi : https://koulouba.com/nord-mali/dialogue-national-inclusif-participation-possible-de-la-cma-et-de-la-plateforme

À suivre…

Attaye Ag MOHAMED

Source: Bamada.Net

MaliwebCrise malienneMaliweb Malijet MaliactuVideo
D’abord on constate que certains insinuent que c’est en rapport avec l’incident qui a impliqué le frère Moussa Ag Assarid lorsque celui-ci a parlé tamasheq dans une salle. Le cas avec Moussa Ag Assarid n’a rien à voir avec la vidéo ci-jointe. Il a existé dans une autre salle avec...