Le groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) dirigé par Iyad Ag Ghaly a revendiqué la double attaque meurtrière de Boulkessi et Mondoro. La coalition terroriste du Sahel déclare dans son communiqué avoir tué 85 militaires (très loin du bilan officiel qui est de 40 morts) et fait prisonniers beaucoup d’autres,  dont le Commandant du camp de Boulkessi.

 

Si ce bilan se vérifie, ce sera sans doute l’attaque la plus meurtrière, depuis celle d’Aguelhok en janvier 2012 où plus d’une centaine de militaires avaient été froidement exécutés.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

MaliwebCrise malienneNord-Mali
Le groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) dirigé par Iyad Ag Ghaly a revendiqué la double attaque meurtrière de Boulkessi et Mondoro. La coalition terroriste du Sahel déclare dans son communiqué avoir tué 85 militaires (très loin du bilan officiel qui est de 40 morts) et...