La communauté internationale est-elle sincère avec le Mali ? Ce n’est pas évident au regard des dernières évolutions de la situation sécuritaire dans la région de Mopti et au nord du pays. Il suffit que notre pays amorce un pas vers de la sortie pour que des attaques terroristes mettent en cause les efforts fournis par les autorités maliennes. Plusieurs évènements corroborent cette situation. Jusqu’à la visite du Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga, la semaine dernière pour amorcer le redéploiement de l’administration dans la perspective de la tenue des élections régionales, locales et communales partielles, le processus de paix est constamment torpillé. Ces gens sans foi ni loi ne ratent aucune occasion pour saper les efforts fournis par notre pays dans le cadre de la sortie de crise. Les terroristes ont tout fait pour saboter cette visite du chef de l’exécutif dans le Delta central du Niger et dans la boucle du Niger. Cela au vu et au des milliers de soldats, gendarmes et policiers de la force onusienne dans notre pays. En effet, la Minusma emploie plus de 10 000 hommes dans notre pays, sans résultat tangible.

Mahamat Saleh Annadif minusma visite nord mali kidal gao tomboutou onu casque bleu serval barkhane armee soldat militaire francais camp troupe tessalit

Malgré l’existence de ces hommes au Mali, on a l’impression que la situation du pays n’a pas bougé depuis le début de la crise. Tous les jours, ce sont les attaques avec mort d’hommes. L’insécurité s’est empirée avec son expansion dans la région de Mopti. Aujourd’hui, la libre circulation des personnes et des biens est sérieusement entachée dans cette partie de notre pays. Et les forces de la Minusma et la force Barkhane, tout le monde  a assisté à l’installation progressive des terroristes dans la 5e région administrative du Mali et dans une partie de la région de Ségou. Mais elles n’ont rien fait pour empêcher cela, quand bien même ils en ont la capacité.

revolte manifestation marche nord kidal touareg mnla cma anti armee francaise camp militaire soldat barkhane serval

C’est pourquoi, de plus en plus, les Maliens se demandent, en réalité, que fait la Minusma avec tous les équipements militaires qu’elle transporte tous les jours dans le nord de notre pays. A quoi ils servent ? Leur questionnement est d’autant plus logique que l’on peine à voir les résultats de l’action des forces onusiennes. Car, depuis leur arrivée dans notre pays, c’est à chaque jour suffit sa mort, pardon sa peine. Tous jours les enfants d’autrui sont tués sur notre sol, sans la moindre réaction probante. Les forces de la Minusma sont cantonnées  dans des camps alors que les terroristes se promènent librement tous les jours, sans être inquiétés. Où est le sérieux ? On a l’impression que la communauté internationale, avec en tête la France, fait tout pour entretenir la crise pour qu’elle reste plus longtemps dans notre pays et profiter de ses rentes. Sinon comment comprendre qu’avec plus de 10 000 hommes en armes que la Minusma soit incapable de résoudre une crise qui dure depuis 2013 ? C’est vrai qu’il est avéré que l’ONU n’a jamais résolu une crise depuis sa création. Mais avec un peu de volonté politique et un bon maillage du territoire, elle pouvait venir à bout de cette crise, surtout que notre armée nationale est engagée dans ce sens. N’est-ce pas là un complot contre notre beau pays ? Dans son dernier rapport sur notre pays, le secrétaire général de l’ONU avait dénoncé des lenteurs dans le processus de sortie de crise. Alors que lui-même sait qui et qui bloquent la mise en œuvre de l’Accord. A chaque fois que le Mali veut avancer on lui met du bâton dans les roues. Ce qui fait que de fait le pays est divisé. Car, il n’y a plus d’Etat au-delà de Konna. L’autorité de l’Etat s’exerce seulement dans les capitales régionales de Gao, Tombouctou, Ménaka. Dans les autres localités, ce sont les forces du mal qui règnent en maître au vu et au su de tout le monde. Il est grand temps que la Minusma et la France se ressaisissent ou plient bagages de chez nous.

Youssouf Diallo  

 

Par La Lettre du Peuple

MaliwebCrise malienneMali actuMalijetminusma
La communauté internationale est-elle sincère avec le Mali ? Ce n’est pas évident au regard des dernières évolutions de la situation sécuritaire dans la région de Mopti et au nord du pays. Il suffit que notre pays amorce un pas vers de la sortie pour que des attaques terroristes mettent...